Charline Van Snick a décroché la médaille d'argent de la catégorie des moins de 48 kg samedi au Grand Prix de judo de Düsseldorf, en Allemagne. Pour se hisser jusqu'en demi-finale, la Belge, 12e mondiale, a battu successivement : l'Allemande Sonja Wirth, la Russe Liudmila Bogdanova et la Japonaise Emi Yamagishi sur ippon (score le plus élevé qu'un combattant puisse obtenir). Dans le dernier carré, Charline Van Snick a réalisé un nouvel ippon sur la Roumaine Alina Dumitru. En finale, la Liégeoise a failli créer la surprise en s'inclinant de justesse devant la première mondiale, la Japonaise Tomoko Fukumi.

Plus tard dans la soirée, Dirk Van Tichelt a remporté l'or dans la catégorie des moins de 73 kg. Il a battu en finale l'Espagnol d'origine japonaise, Kiyoshi Uematsu sur décision des juges. Pour monter sur la plus haute marche, le Belge a vaincu : le Bosniaque Mitar Mrdic (ippon), le Roumain Costel Danculea (ippon), le Tchèque Jaromir Jezek (waza-ari = deuxième score le plus élevé qu'un combattant puisse obtenir) et le Japonais Yuki Nishiyama (jugé trop passif lors du combat, il a été éliminé). En finale, Dirk Van Tichelt s'est imposé sur décision des juges puisque les deux judokas n'ont pas pu se départager lors du temps réglementaire et pendant les 3 minutes supplémentaires.

Sportfootmagazine.be, avec Belga

Charline Van Snick a décroché la médaille d'argent de la catégorie des moins de 48 kg samedi au Grand Prix de judo de Düsseldorf, en Allemagne. Pour se hisser jusqu'en demi-finale, la Belge, 12e mondiale, a battu successivement : l'Allemande Sonja Wirth, la Russe Liudmila Bogdanova et la Japonaise Emi Yamagishi sur ippon (score le plus élevé qu'un combattant puisse obtenir). Dans le dernier carré, Charline Van Snick a réalisé un nouvel ippon sur la Roumaine Alina Dumitru. En finale, la Liégeoise a failli créer la surprise en s'inclinant de justesse devant la première mondiale, la Japonaise Tomoko Fukumi. Plus tard dans la soirée, Dirk Van Tichelt a remporté l'or dans la catégorie des moins de 73 kg. Il a battu en finale l'Espagnol d'origine japonaise, Kiyoshi Uematsu sur décision des juges. Pour monter sur la plus haute marche, le Belge a vaincu : le Bosniaque Mitar Mrdic (ippon), le Roumain Costel Danculea (ippon), le Tchèque Jaromir Jezek (waza-ari = deuxième score le plus élevé qu'un combattant puisse obtenir) et le Japonais Yuki Nishiyama (jugé trop passif lors du combat, il a été éliminé). En finale, Dirk Van Tichelt s'est imposé sur décision des juges puisque les deux judokas n'ont pas pu se départager lors du temps réglementaire et pendant les 3 minutes supplémentaires. Sportfootmagazine.be, avec Belga