Milan Jovanovic a pris l'avion pour Belgrade à 13 h 30 après avoir signé des autographes dans le hall de l'aéroport. Sa popularité est intacte. Après des heures de négociations mardi, Anderlecht et Milan n'ont pas trouvé de terrain d'entente sur le plan financier. Il y a gros à parier que l'écart entre la proposition du club et les attentes du joueur est trop grand.

Pour le moment, la rupture semble irrémédiable alors que les chances d'un accord étaient estimées à 99% il y a quelques jours. Refusant tout commentaire, le joueur ne cachait pas sa déception.

Jova ne signera donc pas à Anderlecht, sauf retournement de situation dont le monde du football a le secret.

Pierre Bilic, Sport/Foot Magazine

Milan Jovanovic a pris l'avion pour Belgrade à 13 h 30 après avoir signé des autographes dans le hall de l'aéroport. Sa popularité est intacte. Après des heures de négociations mardi, Anderlecht et Milan n'ont pas trouvé de terrain d'entente sur le plan financier. Il y a gros à parier que l'écart entre la proposition du club et les attentes du joueur est trop grand. Pour le moment, la rupture semble irrémédiable alors que les chances d'un accord étaient estimées à 99% il y a quelques jours. Refusant tout commentaire, le joueur ne cachait pas sa déception. Jova ne signera donc pas à Anderlecht, sauf retournement de situation dont le monde du football a le secret. Pierre Bilic, Sport/Foot Magazine