"Je suis à nouveau candidat", affirme le Suisse qui a fêté le 10 mars ses 78 ans, et qui préside la FIFA depuis juin 1998. "Mon mandat arrive à son terme, mais ma mission n'est pas terminée", explique-t-il. Sepp Blatter avait succédé au Brésilien d'origine liégeoise Joao Havelange. Il a déjà été réélu en 2002, 2007 et 2011. Cette candidature pourrait contraindre Michel Platini, 58 ans, à renoncer à se lancer dans la course, le Français ayant également jusque-là laisser le suspense planer sur ses intentions. Un autre Français, Jérôme Champagne, 55 ans, ancien vice-secrétaire général de la FIFA, s'est lui déjà déclaré candidat. Mais cet ancien diplomate a reconnu lui-même qu'il ne "pense pas pouvoir battre" "Sepp" Blatter, dont il fut le conseiller. Platini, triple Ballon d'Or, a quant à lui maintes fois répété qu'il annoncerait sa décision de se présenter ou non après le Mondial brésilien. "Sepp" Blatter s'est fermement opposé au sein de la FIFA à l'instauration d'une limite d'âge pour la présidence, une question qui reviendra sur la table lors du congrès de l'organisation à Sao Paulo, avant le Mondial. (Belga)

"Je suis à nouveau candidat", affirme le Suisse qui a fêté le 10 mars ses 78 ans, et qui préside la FIFA depuis juin 1998. "Mon mandat arrive à son terme, mais ma mission n'est pas terminée", explique-t-il. Sepp Blatter avait succédé au Brésilien d'origine liégeoise Joao Havelange. Il a déjà été réélu en 2002, 2007 et 2011. Cette candidature pourrait contraindre Michel Platini, 58 ans, à renoncer à se lancer dans la course, le Français ayant également jusque-là laisser le suspense planer sur ses intentions. Un autre Français, Jérôme Champagne, 55 ans, ancien vice-secrétaire général de la FIFA, s'est lui déjà déclaré candidat. Mais cet ancien diplomate a reconnu lui-même qu'il ne "pense pas pouvoir battre" "Sepp" Blatter, dont il fut le conseiller. Platini, triple Ballon d'Or, a quant à lui maintes fois répété qu'il annoncerait sa décision de se présenter ou non après le Mondial brésilien. "Sepp" Blatter s'est fermement opposé au sein de la FIFA à l'instauration d'une limite d'âge pour la présidence, une question qui reviendra sur la table lors du congrès de l'organisation à Sao Paulo, avant le Mondial. (Belga)