Après avoir été battue par l'Espagne de Rafael Nadal en mars à Charleroi, l'équipe belge de Coupe Davis affronte l'Autriche ce week-end à Anvers, en barrage pour la réintégration du groupe mondial de la Coupe Davis. Sous la houlette d'un nouveau capitaine, Johan Van Herck, qui a succédé à Réginald Willems.

"J'ai un plan", affirme-t-il. "Je pense que, sur une telle surface (dure) et face à un tel adversaire, il est préférable de miser sur des joueurs physiques. C'est la raison pour laquelle j'ai opté pour Xavier Malisse et Steve Darcis pour les simples. On verra si ce plan fonctionne ce vendredi. Si ce n'est pas le cas, il sera toujours possible de changer mon fusil d'épaule pour la suite."

Malisse commencera ce vendredi par affronter Andreas Haider-Maurer. "Un joueur qui a un service puissant", croit-il savoir. "Mes dernières expériences en Coupe Davis n'ont pas été très heureuses et ma confiance n'est pas à 100%, mais tout peut changer très vite. J'ai ressenti de bonnes sensations lors des derniers entraînements."

Darcis affrontera Jurgen Melzer, qui vient de remporter l'US Open en double. "Je ne l'ai encore affronté qu'une seule fois : en 2008, bien des choses ont changé depuis lors. J'essaierai de donner le maximum, c'est tout ce que je peux promettre. C'est un sérieux adversaire."

Olivier Rochus, qui avait été très déçu d'avoir été écarté du premier simple contre l'Espagne au profit de Ruben Bemelmans, devra donc à nouveau se contenter du double. "Je l'ai un peu senti venir : Steve a réalisé de très bonnes performances, récemment. Mais je me sens prêt à répondre à l'attente samedi, et éventuellement dimanche si le capitaine fait appel à moi."

La Belgique est actuellement classée 15e, l'Autriche 18e.

Daniel Devos, Sport/Foot Magazine

Après avoir été battue par l'Espagne de Rafael Nadal en mars à Charleroi, l'équipe belge de Coupe Davis affronte l'Autriche ce week-end à Anvers, en barrage pour la réintégration du groupe mondial de la Coupe Davis. Sous la houlette d'un nouveau capitaine, Johan Van Herck, qui a succédé à Réginald Willems. "J'ai un plan", affirme-t-il. "Je pense que, sur une telle surface (dure) et face à un tel adversaire, il est préférable de miser sur des joueurs physiques. C'est la raison pour laquelle j'ai opté pour Xavier Malisse et Steve Darcis pour les simples. On verra si ce plan fonctionne ce vendredi. Si ce n'est pas le cas, il sera toujours possible de changer mon fusil d'épaule pour la suite." Malisse commencera ce vendredi par affronter Andreas Haider-Maurer. "Un joueur qui a un service puissant", croit-il savoir. "Mes dernières expériences en Coupe Davis n'ont pas été très heureuses et ma confiance n'est pas à 100%, mais tout peut changer très vite. J'ai ressenti de bonnes sensations lors des derniers entraînements." Darcis affrontera Jurgen Melzer, qui vient de remporter l'US Open en double. "Je ne l'ai encore affronté qu'une seule fois : en 2008, bien des choses ont changé depuis lors. J'essaierai de donner le maximum, c'est tout ce que je peux promettre. C'est un sérieux adversaire." Olivier Rochus, qui avait été très déçu d'avoir été écarté du premier simple contre l'Espagne au profit de Ruben Bemelmans, devra donc à nouveau se contenter du double. "Je l'ai un peu senti venir : Steve a réalisé de très bonnes performances, récemment. Mais je me sens prêt à répondre à l'attente samedi, et éventuellement dimanche si le capitaine fait appel à moi." La Belgique est actuellement classée 15e, l'Autriche 18e. Daniel Devos, Sport/Foot Magazine