Johan Bruyneel, le directeur sportif de RadioShack, ne comprend pas que son équipe n'ait pas été invitée pour le Tour d'Espagne. Vingt-deux équipes ont été retenues pour le prochain Tour 'Espagne (28 août au 19 septembre) auquel n'a pas été invité la formation américaine de Lance Armstrong, RadioShack, déjà absente du Giro.

"Je ne suis pas seulement surpris, je suis sans voix", a expliqué Bruyneel. "Je pensais que les organisateurs avaient fait une erreur. J'ai pris contact avec Javier Guillen et il m'a dit que d'autres équipes avaient un meilleur niveau que le nôtre. Je n'en croyais pas mes oreilles. Avec Leipheimer, Klöden, Horner et Brajkovic, nous possédons quatre vainqueurs potentiels. Le Giro, c'était notre choix de ne pas y aller, pas la Vuelta. Je vais me battre pour faire respecter nos droits. C'est illogique pour mes sponsors. Comment je vais leur expliquer qu'apparemment 21 autres équipes sont meilleures que nous".

Les organisateurs ont annoncé lundi la liste des six équipes invitées (Andalucia, Cervélo, Garmin-Transitions, Sky, Katusha, Xacobeo) qui s'ajoutent aux seize qualifiées d'office en vertu d'un accord datant de 2008 et portant jusqu'à cette année. Pas plus que RadioShack, dont le leader (Armstrong) n'avait pas prévu de courir lui-même la Vuelta, la formation du champion du monde, l'Australien Cadel Evans (BMC), n'a été retenue par Unipublic, organisateur de l'épreuve.

Sportmagazine.be, avec Belga

Johan Bruyneel, le directeur sportif de RadioShack, ne comprend pas que son équipe n'ait pas été invitée pour le Tour d'Espagne. Vingt-deux équipes ont été retenues pour le prochain Tour 'Espagne (28 août au 19 septembre) auquel n'a pas été invité la formation américaine de Lance Armstrong, RadioShack, déjà absente du Giro. "Je ne suis pas seulement surpris, je suis sans voix", a expliqué Bruyneel. "Je pensais que les organisateurs avaient fait une erreur. J'ai pris contact avec Javier Guillen et il m'a dit que d'autres équipes avaient un meilleur niveau que le nôtre. Je n'en croyais pas mes oreilles. Avec Leipheimer, Klöden, Horner et Brajkovic, nous possédons quatre vainqueurs potentiels. Le Giro, c'était notre choix de ne pas y aller, pas la Vuelta. Je vais me battre pour faire respecter nos droits. C'est illogique pour mes sponsors. Comment je vais leur expliquer qu'apparemment 21 autres équipes sont meilleures que nous". Les organisateurs ont annoncé lundi la liste des six équipes invitées (Andalucia, Cervélo, Garmin-Transitions, Sky, Katusha, Xacobeo) qui s'ajoutent aux seize qualifiées d'office en vertu d'un accord datant de 2008 et portant jusqu'à cette année. Pas plus que RadioShack, dont le leader (Armstrong) n'avait pas prévu de courir lui-même la Vuelta, la formation du champion du monde, l'Australien Cadel Evans (BMC), n'a été retenue par Unipublic, organisateur de l'épreuve. Sportmagazine.be, avec Belga