"Tout est axé sur les Jeux. J'ai effectué une bonne préparation sans blessure grave et je pense que je suis prête. Mentalement et physiquement. Mais dans notre sport on ne peut jamais être totalement prête. Il faut toujours repousser les limites." Elle disputera sa compétition le jeudi 20 février. "Techniquement mon saut est d'un niveau moyen. Je termine par un saut 720°, mais le saut le plus difficile est situé au milieu du programme. J'effectue un saut en sens inverse afin d'apporter plus de variantes à mon programme." Katrien Aerts sera l'aînée de la délégation des sept sportifs belges présents en Russie. "Dommage que mon sport ne soit pas devenu olympique plus tôt. Ce sera donc pour moi une unique participation. Après les Jeux je veux continuer à skier mais je vais diminuer le nombre de compétitions. Je ne sais pas encore si je disputerai les Mondiaux en Autriche l'an prochain." (Belga)

"Tout est axé sur les Jeux. J'ai effectué une bonne préparation sans blessure grave et je pense que je suis prête. Mentalement et physiquement. Mais dans notre sport on ne peut jamais être totalement prête. Il faut toujours repousser les limites." Elle disputera sa compétition le jeudi 20 février. "Techniquement mon saut est d'un niveau moyen. Je termine par un saut 720°, mais le saut le plus difficile est situé au milieu du programme. J'effectue un saut en sens inverse afin d'apporter plus de variantes à mon programme." Katrien Aerts sera l'aînée de la délégation des sept sportifs belges présents en Russie. "Dommage que mon sport ne soit pas devenu olympique plus tôt. Ce sera donc pour moi une unique participation. Après les Jeux je veux continuer à skier mais je vais diminuer le nombre de compétitions. Je ne sais pas encore si je disputerai les Mondiaux en Autriche l'an prochain." (Belga)