Simplement vêtue de sous-vêtements blancs, alors que la température était de moins 16°C, Ashley Fruno a brandi une pancarte à double face où étaient écrits les slogans "les champions ne portent pas de fourrure" d'un côté et le mot "fourrure" barré d'un trait rouge de l'autre.

"Il fait certainement très froid ici, mais ce n'est rien comparé à ce que peuvent connaître les animaux dans les usines de fourrure", a expliqué l'activiste de PETA (People for the Ethical Treatment of Animals).

Lors de précédents évènements sportifs en Corée du Sud, notamment la Coupe du monde 2002 de football, des défenseurs des animaux avaient organisé des manifestations contre le commerce de chiens.

Simplement vêtue de sous-vêtements blancs, alors que la température était de moins 16°C, Ashley Fruno a brandi une pancarte à double face où étaient écrits les slogans "les champions ne portent pas de fourrure" d'un côté et le mot "fourrure" barré d'un trait rouge de l'autre."Il fait certainement très froid ici, mais ce n'est rien comparé à ce que peuvent connaître les animaux dans les usines de fourrure", a expliqué l'activiste de PETA (People for the Ethical Treatment of Animals).Lors de précédents évènements sportifs en Corée du Sud, notamment la Coupe du monde 2002 de football, des défenseurs des animaux avaient organisé des manifestations contre le commerce de chiens.