Le Comité international olympique (CIO) a dû procéder à un second vote pour départager Madrid et Istanbul qui avaient récolté le même nombre de voix à l'issue de ce premier tour derrière la capitale japonaise. Par 49 voix sur 94 exprimés, la métropole turque a supplanté l'autre candidature méditerranéenne. La troisième fois n'a pas été la bonne pour Madrid qui avait déjà essuyé deux échecs pour 2012 et 2016. Ses promesses de Jeux low cost, dans une Espagne en crise, n'ont pas réussi à séduire un nombre suffisant de membres du CIO. (Belga)

Le Comité international olympique (CIO) a dû procéder à un second vote pour départager Madrid et Istanbul qui avaient récolté le même nombre de voix à l'issue de ce premier tour derrière la capitale japonaise. Par 49 voix sur 94 exprimés, la métropole turque a supplanté l'autre candidature méditerranéenne. La troisième fois n'a pas été la bonne pour Madrid qui avait déjà essuyé deux échecs pour 2012 et 2016. Ses promesses de Jeux low cost, dans une Espagne en crise, n'ont pas réussi à séduire un nombre suffisant de membres du CIO. (Belga)