Cologna, dont la saison a été perturbée par une grave blessure à la cheville droite survenue lors d'un footing en novembre, a placé une accélération décisive dans la dernière difficulté du parcours pour finalement devancer en 1h08:15 le tenant du titre, le Suédois Marcus Hellner, 2-ème à 0.4, et le Norvégien Martin Johnsrud Sundby, 3-ème à 1.4. Cologna s'est imposé au terme d'une course qui, comme souvent en skiathlon, s'est décantée dans le dernier kilomètre, avec l'accélération du Suédois Hellner, seulement suivi par Cologna, Sundby et le Russe Maxim Vylegzhanin. Mais dans la dernière bosse, Cologna a réussi à prendre quelques mètres d'avance pour finalement les devancer tous d'une souffle sur la ligne. Sundby prive au passage --et pour seulement un dixième de seconde-- la Russie de sa première médaille lors de "ses" JO, puisque Vylegzhanin termine finalement 4-ème à 1.5. Le Norvégien Petter Northug s'est lui classé 17-ème à plus d'une minute (1:24.2). (Belga)

Cologna, dont la saison a été perturbée par une grave blessure à la cheville droite survenue lors d'un footing en novembre, a placé une accélération décisive dans la dernière difficulté du parcours pour finalement devancer en 1h08:15 le tenant du titre, le Suédois Marcus Hellner, 2-ème à 0.4, et le Norvégien Martin Johnsrud Sundby, 3-ème à 1.4. Cologna s'est imposé au terme d'une course qui, comme souvent en skiathlon, s'est décantée dans le dernier kilomètre, avec l'accélération du Suédois Hellner, seulement suivi par Cologna, Sundby et le Russe Maxim Vylegzhanin. Mais dans la dernière bosse, Cologna a réussi à prendre quelques mètres d'avance pour finalement les devancer tous d'une souffle sur la ligne. Sundby prive au passage --et pour seulement un dixième de seconde-- la Russie de sa première médaille lors de "ses" JO, puisque Vylegzhanin termine finalement 4-ème à 1.5. Le Norvégien Petter Northug s'est lui classé 17-ème à plus d'une minute (1:24.2). (Belga)