Seppe Smits avait été sacré champion du monde de slopestyle lors des Mondiaux de snowboard de La Molina (Esp), en 2011, une discipline qui est pour la première fois olympique à Sotchi. Il fait donc logiquement figure de favori, mais sa préparation a été perturbée par une fracture au poignet et des soucis au genou. "Je suis à Sotchi depuis vendredi. J'ai donc déjà deux jours d'entraînement dans les jambes. J'ai confiance, vu le niveau atteint lors de ces séances de chaque fois trois heures d'exercices. Les sensations sont bonnes, surtout lors des sauts. C'est là ma spécialité. De plus, j'ai réussi tous les 'tricks' auxquels je pensais. Mon parcours est déjà en partie fixé. Je suis moins à l'aise sur les rails et doit encore réfléchir à la meilleure solution", selon Smits, qui estime que ce parcours de Sotchi lui convient. "La piste est bien, surtout après les aménagements effectués après la chute de Torstein Horgmo". L'athlète norvégien s'est blessé lundi à l'entraînement et a été contraint de déclarer forfait. A l'issue de cet accident, les athlètes s'étaient réunis pour discuter de la piste et avaient pointé du doigt les trois sauts du parcours, trop dangereux à leurs yeux. Ils ont ainsi obtenu de la Fédération internationale de ski (FIS) que les sauts soient atténués et que des aménagements soient faits sur les rails du parcours. . (Belga)

Seppe Smits avait été sacré champion du monde de slopestyle lors des Mondiaux de snowboard de La Molina (Esp), en 2011, une discipline qui est pour la première fois olympique à Sotchi. Il fait donc logiquement figure de favori, mais sa préparation a été perturbée par une fracture au poignet et des soucis au genou. "Je suis à Sotchi depuis vendredi. J'ai donc déjà deux jours d'entraînement dans les jambes. J'ai confiance, vu le niveau atteint lors de ces séances de chaque fois trois heures d'exercices. Les sensations sont bonnes, surtout lors des sauts. C'est là ma spécialité. De plus, j'ai réussi tous les 'tricks' auxquels je pensais. Mon parcours est déjà en partie fixé. Je suis moins à l'aise sur les rails et doit encore réfléchir à la meilleure solution", selon Smits, qui estime que ce parcours de Sotchi lui convient. "La piste est bien, surtout après les aménagements effectués après la chute de Torstein Horgmo". L'athlète norvégien s'est blessé lundi à l'entraînement et a été contraint de déclarer forfait. A l'issue de cet accident, les athlètes s'étaient réunis pour discuter de la piste et avaient pointé du doigt les trois sauts du parcours, trop dangereux à leurs yeux. Ils ont ainsi obtenu de la Fédération internationale de ski (FIS) que les sauts soient atténués et que des aménagements soient faits sur les rails du parcours. . (Belga)