"Je n'étais pas aussi crispée au départ que je craignais et franchement, je ne peux que me montrer contente. Toutes les interviewes de la semaine passée étaient finalement bien plus stressantes. Mais j'ai toujours été confiante, parce que les entraînements se déroulaient vraiment très bien. Je savais dès le premier tour que la performance serait bonne..." La citoyenne de Wuustwezel a terminé très fort alors que faiblissait la Polonaise Natalia Czerwonka qui lui donnait la réplique dans la 9-ème série. "J'avais prévu une course aussi régulière que possible au rythme de 31 secondes par tour aussi longtemps que je le pouvais", explique-t-elle. "Mais la glace était plus lente que prévu. Le départ en boulet de canon de Czerwonka m'a en revanche bien servi...". Jelene Peeters remontera en piste dimanche prochain le 16 février pour disputer le 1500 mètres. Elle n'est en effet pas qualifiée pour le 5000 mètres, pourtant sa distance de prédilection. "Cela fait un peu mal", avoue-t-elle. "J'espère descendre sous les 2 minutes comme à Hamar. Mais atteindre le top-16 me paraît très difficile..." (Belga)

"Je n'étais pas aussi crispée au départ que je craignais et franchement, je ne peux que me montrer contente. Toutes les interviewes de la semaine passée étaient finalement bien plus stressantes. Mais j'ai toujours été confiante, parce que les entraînements se déroulaient vraiment très bien. Je savais dès le premier tour que la performance serait bonne..." La citoyenne de Wuustwezel a terminé très fort alors que faiblissait la Polonaise Natalia Czerwonka qui lui donnait la réplique dans la 9-ème série. "J'avais prévu une course aussi régulière que possible au rythme de 31 secondes par tour aussi longtemps que je le pouvais", explique-t-elle. "Mais la glace était plus lente que prévu. Le départ en boulet de canon de Czerwonka m'a en revanche bien servi...". Jelene Peeters remontera en piste dimanche prochain le 16 février pour disputer le 1500 mètres. Elle n'est en effet pas qualifiée pour le 5000 mètres, pourtant sa distance de prédilection. "Cela fait un peu mal", avoue-t-elle. "J'espère descendre sous les 2 minutes comme à Hamar. Mais atteindre le top-16 me paraît très difficile..." (Belga)