"Les appels sont rejetés", a indiqué le secrétaire général du TAS, Matthieu Reeb. Canadiens et Slovènes avaient saisi en urgence le TAS pour exiger la disqualification des trois Français Jean-Frédéric Chapuis (1er), Arnaud Bovolenta (2e) et Jonathan Midol (3e), faisant valoir que juste avant la grande finale, le personnel de l'équipe de France avait changé la forme de la partie basse des pantalons des skieurs. Selon eux, cela créait un effet aérodynamique contraire aux règles internationales de compétition de ski acrobatique. . (Belga)

"Les appels sont rejetés", a indiqué le secrétaire général du TAS, Matthieu Reeb. Canadiens et Slovènes avaient saisi en urgence le TAS pour exiger la disqualification des trois Français Jean-Frédéric Chapuis (1er), Arnaud Bovolenta (2e) et Jonathan Midol (3e), faisant valoir que juste avant la grande finale, le personnel de l'équipe de France avait changé la forme de la partie basse des pantalons des skieurs. Selon eux, cela créait un effet aérodynamique contraire aux règles internationales de compétition de ski acrobatique. . (Belga)