"Je suis la 35e qualifiée des 36 participantes sur ce 1.500 m. Je suis donc déjà très contente d'être là et ne m'attends pas à des miracles sur cette distance", a expliqué la titulaire de tous les records de Belgique, vendredi après sa séance d'entraînement sur l'anneau de l'Adler Arena. "Je veux bien sûr faire de mon mieux, mais l'expérience reste toujours un élément primordial dans ce genre de compétition. Ce 1.500 m me sera très utile en vue de mon développement sur longues distances. On peut bien y travailler sa vitesse parce qu'il est beaucoup facile d'y aligner des tours rapides. En soi, c'est une très chouette distance, mais ma vitesse est tout simplement encore trop faible au début. Je suis en progrès, mais j'ai encore du pain sur la planche", a encore précisé la patineuse belge de 28 ans. "Je sais que ma spécialité ce sont les longues distances, c'est pour cela que je ne sens aucune nervosité pour dimanche", selon Peeters, qui espère descendre sous les 2 minutes, comme en novembre de l'année passée à Salt Lake City où elle avait porté le record de Belgique à 1:57.67. "Je n'aurai rien à perdre, je vais donner tout ce que j'ai", a-t-elle conclu. . (Belga)

"Je suis la 35e qualifiée des 36 participantes sur ce 1.500 m. Je suis donc déjà très contente d'être là et ne m'attends pas à des miracles sur cette distance", a expliqué la titulaire de tous les records de Belgique, vendredi après sa séance d'entraînement sur l'anneau de l'Adler Arena. "Je veux bien sûr faire de mon mieux, mais l'expérience reste toujours un élément primordial dans ce genre de compétition. Ce 1.500 m me sera très utile en vue de mon développement sur longues distances. On peut bien y travailler sa vitesse parce qu'il est beaucoup facile d'y aligner des tours rapides. En soi, c'est une très chouette distance, mais ma vitesse est tout simplement encore trop faible au début. Je suis en progrès, mais j'ai encore du pain sur la planche", a encore précisé la patineuse belge de 28 ans. "Je sais que ma spécialité ce sont les longues distances, c'est pour cela que je ne sens aucune nervosité pour dimanche", selon Peeters, qui espère descendre sous les 2 minutes, comme en novembre de l'année passée à Salt Lake City où elle avait porté le record de Belgique à 1:57.67. "Je n'aurai rien à perdre, je vais donner tout ce que j'ai", a-t-elle conclu. . (Belga)