Le Comité olympique allemand (DOSB) avait annoncé vendredi matin qu'un athlète faisant partie de la délégation allemande pour les jeux Olympiques de Sotchi avait fait l'objet d'un contrôle antidopage révélant des résultats anormaux, sans préciser le nom de l'athlète. Selon DPA, il s'agit d'Evi Sachenbacher-Stehleb (33 ans), quintuple médaillée olympique de biathlon. Elle avait décroché l'or du relais 4x5 km aux Jeux de Salt Lake City en 2002 et l'or du sprint par équipes en 2010 à Vancouver. A Sotchi, Evi Sachenbacher-Stehleb a terminé 4e de la mass-start dames (12,5 km), 20e du 15 km dames, 27e de la poursuite 10 km et 11e du sprint dames. Si la contre-expertise confirme les résultats de la première analyse, il s'agirait du premier cas de dopage des jeux Olympiques de Sotchi. "L'ouverture de l'échantillon B et l'audition par la commission juridique du CIO sont prévues ce vendredi", selon le DOSB. La commission juridique du Comité international olympique (CIO) peut seule décider si l'athlète a bien commis une infraction aux règles antidopage et prononcer le cas échéant sa disqualification. Dans l'histoire des Jeux d'hiver, un seul athlète allemand a jusque là fait l'objet d'un contrôle antidopage positif, le joueur de hockey sur glace Alois Schloder à Sapporo (Japon) en 1972. (Belga)

Le Comité olympique allemand (DOSB) avait annoncé vendredi matin qu'un athlète faisant partie de la délégation allemande pour les jeux Olympiques de Sotchi avait fait l'objet d'un contrôle antidopage révélant des résultats anormaux, sans préciser le nom de l'athlète. Selon DPA, il s'agit d'Evi Sachenbacher-Stehleb (33 ans), quintuple médaillée olympique de biathlon. Elle avait décroché l'or du relais 4x5 km aux Jeux de Salt Lake City en 2002 et l'or du sprint par équipes en 2010 à Vancouver. A Sotchi, Evi Sachenbacher-Stehleb a terminé 4e de la mass-start dames (12,5 km), 20e du 15 km dames, 27e de la poursuite 10 km et 11e du sprint dames. Si la contre-expertise confirme les résultats de la première analyse, il s'agirait du premier cas de dopage des jeux Olympiques de Sotchi. "L'ouverture de l'échantillon B et l'audition par la commission juridique du CIO sont prévues ce vendredi", selon le DOSB. La commission juridique du Comité international olympique (CIO) peut seule décider si l'athlète a bien commis une infraction aux règles antidopage et prononcer le cas échéant sa disqualification. Dans l'histoire des Jeux d'hiver, un seul athlète allemand a jusque là fait l'objet d'un contrôle antidopage positif, le joueur de hockey sur glace Alois Schloder à Sapporo (Japon) en 1972. (Belga)