"La neuvième place à l'Euro m'a plus que réjoui, étant donné que tous les participants étaient en grande forme. La confiance n'était pas présente au début de la saison. Je me mettais trop de pression, mais j'ai progressé. A Sotchi, ce sera de mon point de vue une compétition comme une autre. Je ressentais davantage de pression lors de la préparation", a expliqué le citoyen d'Arendonk. Le programme court se déroulera le 13 février. Les 24 meilleurs disputeront ensuite le programme libre. "J'espère en premier lieu réussir à me qualifier pour la seconde partie de la compétition. Je n'exécute pas encore de quadruple saut, ce qui me sépare du plus haut niveau. L'été dernier, j'ai principalement travaillé sur mon patinage pour améliorer l'ensemble du programme. Il restait ensuite trop peu de temps pour travailler un nouveau saut. Cependant, le champion olympique sacré il y a quatre ans n'avait pas exécuté de quadruple saut, je pense donc qu'il y a moyen de réaliser de bons résultats à Sotchi." (Belga)

"La neuvième place à l'Euro m'a plus que réjoui, étant donné que tous les participants étaient en grande forme. La confiance n'était pas présente au début de la saison. Je me mettais trop de pression, mais j'ai progressé. A Sotchi, ce sera de mon point de vue une compétition comme une autre. Je ressentais davantage de pression lors de la préparation", a expliqué le citoyen d'Arendonk. Le programme court se déroulera le 13 février. Les 24 meilleurs disputeront ensuite le programme libre. "J'espère en premier lieu réussir à me qualifier pour la seconde partie de la compétition. Je n'exécute pas encore de quadruple saut, ce qui me sépare du plus haut niveau. L'été dernier, j'ai principalement travaillé sur mon patinage pour améliorer l'ensemble du programme. Il restait ensuite trop peu de temps pour travailler un nouveau saut. Cependant, le champion olympique sacré il y a quatre ans n'avait pas exécuté de quadruple saut, je pense donc qu'il y a moyen de réaliser de bons résultats à Sotchi." (Belga)