Elfje Willemsen et Hanna Mariën (la freineuse) ont en effet signé des chronos explosifs de 58.81 lors de la 1-ère série (run), et de 58.72, le meilleur temps (! ), lors de la seconde. Mais plus étonnant encore fut l'appréciation de la performance par Willemsen. "Les temps sont peut-être bons mais on a quand même assez mal couru", estimait-elle en effet. "Ce fut un peu meilleur dans la série 2 mais à peine. On a touché trop souvent dans les virages et si cela se reproduit en course, je serai très mécontente de moi. Mais bon on a encore quelques entraînements devant nous et notre temps de départ (5.52, ndlr) n'était quand même pas trop mauvais..." Willemsen et Mariën ont notamment été plus rapides mercredi que les candidates au podium allemandes Cathleen Martini et Sandra Kiriasis ou que la Canadienne tenante du titre Kaillie Humphries. "Il faut rester les pieds sur terre", tempère Hanna Mariën. "Il s'agissait des premières séries d'entraînement. Cela n'a rien à voir avec la course officielle à l'or..." Les Belgian Bullets s'entraîneront encore jeudi. Elles ne remonteront ensuite plus en piste avant le 14 février. Les épreuves se disputeront le mardi 18 et le mercredi 19 février. (Belga)

Elfje Willemsen et Hanna Mariën (la freineuse) ont en effet signé des chronos explosifs de 58.81 lors de la 1-ère série (run), et de 58.72, le meilleur temps (! ), lors de la seconde. Mais plus étonnant encore fut l'appréciation de la performance par Willemsen. "Les temps sont peut-être bons mais on a quand même assez mal couru", estimait-elle en effet. "Ce fut un peu meilleur dans la série 2 mais à peine. On a touché trop souvent dans les virages et si cela se reproduit en course, je serai très mécontente de moi. Mais bon on a encore quelques entraînements devant nous et notre temps de départ (5.52, ndlr) n'était quand même pas trop mauvais..." Willemsen et Mariën ont notamment été plus rapides mercredi que les candidates au podium allemandes Cathleen Martini et Sandra Kiriasis ou que la Canadienne tenante du titre Kaillie Humphries. "Il faut rester les pieds sur terre", tempère Hanna Mariën. "Il s'agissait des premières séries d'entraînement. Cela n'a rien à voir avec la course officielle à l'or..." Les Belgian Bullets s'entraîneront encore jeudi. Elles ne remonteront ensuite plus en piste avant le 14 février. Les épreuves se disputeront le mardi 18 et le mercredi 19 février. (Belga)