"Après, nous devrons patienter jusqu'au 14 février pour avoir une nouvelle séance d'essai. Nous aurons trois jours pendant lesquels nous pourrons effectuer deux descentes", a précisé l'ex-championne d'athlétisme. Avant cela, Willemsen et Mariën ont fait remarquer que la piste olympique leur convenait bien. "Parce que trois passages en haut rendent le parcours beaucoup plus technique", a averti Mariën la semaine dernière avant le départ pour la Russie. Pour les Belgian Bullets, le 18 février sera la jour de la vérité avec, au menu, les deux premières manches. Le lendemain, après les deux autres manches, elles connaîtront le verdict. "Il y a encore deux semaines. Il n'est donc pas encore question de la concurrence. Il n'y a pas encore de temps d'entraînement et nous ne savons pas encore où on en est. Le séjour dans cette station est déjà extrêmement agréable", a ajouté Mariën. Elfje Willemsen boit également du petit lait. "Je préfère être ici plutôt qu'en Belgique. Ici, nous avons au moins le temps pour nous adonner à notre occupation sportive." . (Belga)

"Après, nous devrons patienter jusqu'au 14 février pour avoir une nouvelle séance d'essai. Nous aurons trois jours pendant lesquels nous pourrons effectuer deux descentes", a précisé l'ex-championne d'athlétisme. Avant cela, Willemsen et Mariën ont fait remarquer que la piste olympique leur convenait bien. "Parce que trois passages en haut rendent le parcours beaucoup plus technique", a averti Mariën la semaine dernière avant le départ pour la Russie. Pour les Belgian Bullets, le 18 février sera la jour de la vérité avec, au menu, les deux premières manches. Le lendemain, après les deux autres manches, elles connaîtront le verdict. "Il y a encore deux semaines. Il n'est donc pas encore question de la concurrence. Il n'y a pas encore de temps d'entraînement et nous ne savons pas encore où on en est. Le séjour dans cette station est déjà extrêmement agréable", a ajouté Mariën. Elfje Willemsen boit également du petit lait. "Je préfère être ici plutôt qu'en Belgique. Ici, nous avons au moins le temps pour nous adonner à notre occupation sportive." . (Belga)