"On est en plein rêve", a avoué Elfje Willemsen jeudi à Bruxelles. "On doit pouvoir figurer parmi le top 10, mais on rêve d'une place parmi les 8 premières." Le duo atteint sa meilleure forme avec une 6e place lors de la manche de Coupe du monde Winterberg, soit aussi une 4e place dans une épreuve qui servait de championnat d'Europe. C'est le meilleur résultat d'Eljfe Willemsen et d'Hanna Marien. Cette dernière est la première athlète belge à disputer à la fois les jeux Olympiques d'Eté et d'Hiver. "Nous avons les mêmes ambitions qu'en début de saison. Nous avons su de suite dès la première épreuve de Coupe du monde que nous étions sur le bon chemin. Notre départ reste cependant notre point faible", a ajouté encore Elfje Willemsen. "Notre mission ne sera réussie qu'avec une 8e place à Sotchi", a renchérit Hanna Mariën. La longue piste olympique de Sotchi convient bien au tandem belge. "A l'origine, ils auraient voulu une piste plus rapide. Mais avec l'accident mortel il y a quatre ans à Vancouver, ils ont enlevé trois morceaux au sommet. La piste est ainsi beaucoup moins dangereuse, mais elle est devenue plus technique. Il faut maîtriser cela au mieux pour éviter de perdre de la vitesse." (Belga)

"On est en plein rêve", a avoué Elfje Willemsen jeudi à Bruxelles. "On doit pouvoir figurer parmi le top 10, mais on rêve d'une place parmi les 8 premières." Le duo atteint sa meilleure forme avec une 6e place lors de la manche de Coupe du monde Winterberg, soit aussi une 4e place dans une épreuve qui servait de championnat d'Europe. C'est le meilleur résultat d'Eljfe Willemsen et d'Hanna Marien. Cette dernière est la première athlète belge à disputer à la fois les jeux Olympiques d'Eté et d'Hiver. "Nous avons les mêmes ambitions qu'en début de saison. Nous avons su de suite dès la première épreuve de Coupe du monde que nous étions sur le bon chemin. Notre départ reste cependant notre point faible", a ajouté encore Elfje Willemsen. "Notre mission ne sera réussie qu'avec une 8e place à Sotchi", a renchérit Hanna Mariën. La longue piste olympique de Sotchi convient bien au tandem belge. "A l'origine, ils auraient voulu une piste plus rapide. Mais avec l'accident mortel il y a quatre ans à Vancouver, ils ont enlevé trois morceaux au sommet. La piste est ainsi beaucoup moins dangereuse, mais elle est devenue plus technique. Il faut maîtriser cela au mieux pour éviter de perdre de la vitesse." (Belga)