Le président du comité olympique ukrainien, l'ex-star de la perche Sergueï Bubka, a en effet déclaré jeudi que "de tels gestes symboliques ne seraient pas dans l'esprit de la Charte olympique". En conséquence, les athlètes ukrainiens ont exprimé leur deuil d'autres manières, "telle l'observation d'une minute de silence" mercredi soir au village olympique. Selon le comité olympique ukrainien, Matsotska et son père ont toutefois l'intention de rester à Sotchi jusqu'à la fin pour "encourager" leurs compatriotes. D'autres athlètes ukrainiens ayant fini leurs compétitions aux Jeux qui s'achèvent dimanche rentrent également chez eux, conformément à "un emploi du temps fixé" précédemment, a indiqué de son côté le comité olympique ukrainien. Mais les autres athlètes restent à Sotchi pour participer aux épreuves", a ajouté le comité, sans préciser si d'autres départs étaient liés à la grave crise en Ukraine, ni le nombre d'athlètes ayant quitté Sotchi. "Aucune sorte de propagande n'est autorisée". "En signe de protestation (...) contre les comportements dignes de voyous face aux manifestants, nous cessons de participer aux jeux Olympiques de Sotchi", ont expliqué Bogdana Matsotska et Oleg Matsotski. Mais ils resteront sur place. (Belga)

Le président du comité olympique ukrainien, l'ex-star de la perche Sergueï Bubka, a en effet déclaré jeudi que "de tels gestes symboliques ne seraient pas dans l'esprit de la Charte olympique". En conséquence, les athlètes ukrainiens ont exprimé leur deuil d'autres manières, "telle l'observation d'une minute de silence" mercredi soir au village olympique. Selon le comité olympique ukrainien, Matsotska et son père ont toutefois l'intention de rester à Sotchi jusqu'à la fin pour "encourager" leurs compatriotes. D'autres athlètes ukrainiens ayant fini leurs compétitions aux Jeux qui s'achèvent dimanche rentrent également chez eux, conformément à "un emploi du temps fixé" précédemment, a indiqué de son côté le comité olympique ukrainien. Mais les autres athlètes restent à Sotchi pour participer aux épreuves", a ajouté le comité, sans préciser si d'autres départs étaient liés à la grave crise en Ukraine, ni le nombre d'athlètes ayant quitté Sotchi. "Aucune sorte de propagande n'est autorisée". "En signe de protestation (...) contre les comportements dignes de voyous face aux manifestants, nous cessons de participer aux jeux Olympiques de Sotchi", ont expliqué Bogdana Matsotska et Oleg Matsotski. Mais ils resteront sur place. (Belga)