"Si les jeux Olympiques sont un condensé du meilleur de l'humanité, le spectacle en Syrie offre un aperçu de ce qu'elle peut faire de pire. Les Jeux les plus chers de l'histoire prennent place à côté de la pire crise humanitaire de notre époque", écrivent les signataires dans une lettre publiée par les quotidiens français et britannique Le Monde et Financial Times, et dans le bi-hebdomadaire russe Novaïa Gazeta. Ils appellent Vladimir Poutine, grand ordonnateur des jeux Olympiques d'hiver à Sotchi qui s'ouvrent ce vendredi, à "redoubler d'efforts pour parvenir à un accord au sein du Conseil de Sécurité des Nations unies sur une résolution d'ordre humanitaire qui appelle les parties en conflit à faciliter l'acheminement de l'aide humanitaire et à permettre aux secours de franchir toutes les frontières et les lignes de front". Les signataires appellent ainsi à la mise en oeuvre de "cessez-le-feu localisés", une idée soutenue par une grande partie de la communauté internationale pour soulager des zones où bombardements et combats font rage, notamment Homs et Alep. Parmi les signataires, on compte quinze anciens ministres des Affaires étrangères, dont l'Américaine Madeleine Allbright, le Belge Erik Derycke, le Néerlandais Jaap de Hoop Scheffer et le Français Hubert Védrine. Ont également signé le prix Nobel de la paix 2003, l'Iranienne Shirin Ebadi, l'ancien président de Médecins sans frontières Rony Brauman et le chanteur britannique Peter Gabriel. Dans un autre appel, 37 organisations humanitaires ou de défense des droits de l'Homme appellent les ministres des Affaires étrangères des Etats membres du Conseil de sécurité de l'ONU à adopter une résolution similaire pour que l'aide humanitaire entre en Syrie. (Belga)

"Si les jeux Olympiques sont un condensé du meilleur de l'humanité, le spectacle en Syrie offre un aperçu de ce qu'elle peut faire de pire. Les Jeux les plus chers de l'histoire prennent place à côté de la pire crise humanitaire de notre époque", écrivent les signataires dans une lettre publiée par les quotidiens français et britannique Le Monde et Financial Times, et dans le bi-hebdomadaire russe Novaïa Gazeta. Ils appellent Vladimir Poutine, grand ordonnateur des jeux Olympiques d'hiver à Sotchi qui s'ouvrent ce vendredi, à "redoubler d'efforts pour parvenir à un accord au sein du Conseil de Sécurité des Nations unies sur une résolution d'ordre humanitaire qui appelle les parties en conflit à faciliter l'acheminement de l'aide humanitaire et à permettre aux secours de franchir toutes les frontières et les lignes de front". Les signataires appellent ainsi à la mise en oeuvre de "cessez-le-feu localisés", une idée soutenue par une grande partie de la communauté internationale pour soulager des zones où bombardements et combats font rage, notamment Homs et Alep. Parmi les signataires, on compte quinze anciens ministres des Affaires étrangères, dont l'Américaine Madeleine Allbright, le Belge Erik Derycke, le Néerlandais Jaap de Hoop Scheffer et le Français Hubert Védrine. Ont également signé le prix Nobel de la paix 2003, l'Iranienne Shirin Ebadi, l'ancien président de Médecins sans frontières Rony Brauman et le chanteur britannique Peter Gabriel. Dans un autre appel, 37 organisations humanitaires ou de défense des droits de l'Homme appellent les ministres des Affaires étrangères des Etats membres du Conseil de sécurité de l'ONU à adopter une résolution similaire pour que l'aide humanitaire entre en Syrie. (Belga)