"J'ai perdu la bataille pour le bronze au javelot", a spontanément admis Hans Van Alphen après son duel perdu avec Suarez pour la 3e place. "J'aurais dû faire un peu mieux dans d'autres disciplines, comme les haies ou la perche, pour prétendre au top 3."

Son objectif en arrivant aux JO était de figurer parmi les cinq meilleurs. Challenge réussi pour le Belge qui s'est avant tout bien amusé, même si une médaille aurait été formidable. "J'avais le podium dans un coin de ma tête. Quatrième, c'est vraiment super. Franchement je ne l'espérais pas, et les trois premiers étaient réellement au-dessus du lot."

Son coach est "satisfait" et "très fier"

"On aurait signé sans hésiter pour un pareil résultat", déclare Wim Vandeven, son coach, satisfait de la performance olympique de son poulain. Il reconnait tout de même qu'une quatrième place reste toujours en travers de la gorge d'un athlète. Passer si près de la médaille laisse toujours un goût amer. Mais Vandeven ne se formalise pas : "je suis à la fois entièrement satisfait et très fier de lui."

L'Américain Eaton s'est imposé haut la main. Il était presque surpris de sa victoire, pourtant acquise avant le 1500 mètres, dernière épreuve de la compétition : "je me demande encore pourquoi j'ai décroché l'or, alors que tous les autres gars ont travaillé aussi dur que moi. On est comme une famille au décathlon, chacun aspirant à la victoire."

Sportfootmagazine.be, avec Belga

"J'ai perdu la bataille pour le bronze au javelot", a spontanément admis Hans Van Alphen après son duel perdu avec Suarez pour la 3e place. "J'aurais dû faire un peu mieux dans d'autres disciplines, comme les haies ou la perche, pour prétendre au top 3." Son objectif en arrivant aux JO était de figurer parmi les cinq meilleurs. Challenge réussi pour le Belge qui s'est avant tout bien amusé, même si une médaille aurait été formidable. "J'avais le podium dans un coin de ma tête. Quatrième, c'est vraiment super. Franchement je ne l'espérais pas, et les trois premiers étaient réellement au-dessus du lot." Son coach est "satisfait" et "très fier""On aurait signé sans hésiter pour un pareil résultat", déclare Wim Vandeven, son coach, satisfait de la performance olympique de son poulain. Il reconnait tout de même qu'une quatrième place reste toujours en travers de la gorge d'un athlète. Passer si près de la médaille laisse toujours un goût amer. Mais Vandeven ne se formalise pas : "je suis à la fois entièrement satisfait et très fier de lui." L'Américain Eaton s'est imposé haut la main. Il était presque surpris de sa victoire, pourtant acquise avant le 1500 mètres, dernière épreuve de la compétition : "je me demande encore pourquoi j'ai décroché l'or, alors que tous les autres gars ont travaillé aussi dur que moi. On est comme une famille au décathlon, chacun aspirant à la victoire." Sportfootmagazine.be, avec Belga