C'est la première participation féminine du Qatar à des Jeux Olympiques et les Qataris ont voulu marquer le coup. Encouragé par le CIO, le COQ a choisi une femme pour représenter la délégation nationale aux Jeux de Londres. Un symbole fort dans un pays à dominance sunnite.

Bahiya al-Hamad, elle, est simplement heureuse : "je suis comblée de porter le drapeau de mon pays, le Qatar, au cours de la cérémonie d'ouverture. C'est un moment historique pour tout sportif." Outre Bahiya, le Qatar a sélectionné trois autres athlètes féminines pour les JO de Londres : la nageuse Nada Mohammed Wafa Arakji, la sprinteuse Noor al-Malki et la joueuse de tennis de table Aya Majdi.

Le CIO a fait le forcing pour que certains pays envoient leurs championnes. Les dirigeants ont discuté longuement avec l'Arabie saoudite, le Qatar et Brunei pour que ces trois pays envoient pour la première fois des femmes aux Jeux Olympiques.

Sportfootmagazine.be, avec Belga

C'est la première participation féminine du Qatar à des Jeux Olympiques et les Qataris ont voulu marquer le coup. Encouragé par le CIO, le COQ a choisi une femme pour représenter la délégation nationale aux Jeux de Londres. Un symbole fort dans un pays à dominance sunnite. Bahiya al-Hamad, elle, est simplement heureuse : "je suis comblée de porter le drapeau de mon pays, le Qatar, au cours de la cérémonie d'ouverture. C'est un moment historique pour tout sportif." Outre Bahiya, le Qatar a sélectionné trois autres athlètes féminines pour les JO de Londres : la nageuse Nada Mohammed Wafa Arakji, la sprinteuse Noor al-Malki et la joueuse de tennis de table Aya Majdi. Le CIO a fait le forcing pour que certains pays envoient leurs championnes. Les dirigeants ont discuté longuement avec l'Arabie saoudite, le Qatar et Brunei pour que ces trois pays envoient pour la première fois des femmes aux Jeux Olympiques. Sportfootmagazine.be, avec Belga