Après avoir fait l'impasse sur les deux premières barres, à 1m75 et 1m80, la championne olympique de Pékin Tia Hellebaut a facilement franchi 1m85, 1m90 et 1m93 à son premier essai.

"Cela s'est passé très vite aujourd'hui", a réagi Tia Hellebaut satisfaite du devoir accompli. "Je sens que je me suis bien reposée. Espérons que je puisse sauter avec les mêmes sensations samedi. Alors je parviendrai sûrement à atteindre mon objectif et à franchir deux mètres."

Quatorze athlètes avaient, comme elle, réussi cette dernière hauteur, mais certaines à leur 3e tentative, alors que seules les douze premières accédaient à la finale. Avec une hauteur limite de qualification à 1m96, la plupart des concurrentes ont décidé de ne pas sauter à 1m96 et ont attendu que les dernières au classement provisoire manquent leurs trois essais à cette hauteur. Finalement ce sont l'Allemande Ariane Friedrich et la Grecque Adonia Steryiou qui en ont fait les frais, les douze autres se qualifiant d'office à la place.

"Celles qui n'avaient raté aucun saut jusqu'à 1,93m étaient tout de suite qualifiées. Mais vraisemblablement, tout le monde ne sait pas compter aussi bien que moi. J'ai ensuite retiré mes spikes et j'ai arrêté", a expliqué Hellebaut avec une pointe d'ironie.

Aux côtés de Hellebaut, l'Espagnole Ruth Beitia, la Russe Anna Chicherova, la Suédoise Emma Green ou l'Américaine Chaunte Lowe, entre autres, se sont également qualifiées pour la finale prévue samedi soir à partir de 20h00. "Il n'y a pas eu de surprise aujourd'hui. Toutes les favorites ont pu se qualifier. J'ai lesentiment que je n'ai pas besoin de grand-chose pour rivaliser avec les meilleures. C'est le plus important", conclut l'ancienne médaillée d'or.

Sportfootmagazine.be, avec Belga

Après avoir fait l'impasse sur les deux premières barres, à 1m75 et 1m80, la championne olympique de Pékin Tia Hellebaut a facilement franchi 1m85, 1m90 et 1m93 à son premier essai. "Cela s'est passé très vite aujourd'hui", a réagi Tia Hellebaut satisfaite du devoir accompli. "Je sens que je me suis bien reposée. Espérons que je puisse sauter avec les mêmes sensations samedi. Alors je parviendrai sûrement à atteindre mon objectif et à franchir deux mètres." Quatorze athlètes avaient, comme elle, réussi cette dernière hauteur, mais certaines à leur 3e tentative, alors que seules les douze premières accédaient à la finale. Avec une hauteur limite de qualification à 1m96, la plupart des concurrentes ont décidé de ne pas sauter à 1m96 et ont attendu que les dernières au classement provisoire manquent leurs trois essais à cette hauteur. Finalement ce sont l'Allemande Ariane Friedrich et la Grecque Adonia Steryiou qui en ont fait les frais, les douze autres se qualifiant d'office à la place. "Celles qui n'avaient raté aucun saut jusqu'à 1,93m étaient tout de suite qualifiées. Mais vraisemblablement, tout le monde ne sait pas compter aussi bien que moi. J'ai ensuite retiré mes spikes et j'ai arrêté", a expliqué Hellebaut avec une pointe d'ironie.Aux côtés de Hellebaut, l'Espagnole Ruth Beitia, la Russe Anna Chicherova, la Suédoise Emma Green ou l'Américaine Chaunte Lowe, entre autres, se sont également qualifiées pour la finale prévue samedi soir à partir de 20h00. "Il n'y a pas eu de surprise aujourd'hui. Toutes les favorites ont pu se qualifier. J'ai lesentiment que je n'ai pas besoin de grand-chose pour rivaliser avec les meilleures. C'est le plus important", conclut l'ancienne médaillée d'or.Sportfootmagazine.be, avec Belga