Après une course honorable, le relais composé de Dieter Dekoninck, Jasper Aerents, Emmanuel Vanluchene et Pieter Timmers a terminé 8e et dernier de la finale du 4x100m en 3:14.40, 51 centièmes plus lentement que le matin en séries (3:13.89).

"Nous terminons 8e mais ce n'est pas grave. Nous avons démontré que la petite Belgique avait sa place aux côtés des grandes nations", a déclaré Pieter Timmers, satisfait après la finale. "Il fallait vraiment se battre pour atteindre la finale de cette course. Je ne sais pas si nous sommes bien conscients de la grande performance réalisée ici. Le 4x100m est vraiment très prisé, toutes les grandes nations veulent le remporter. Nous avons démontré notre valeur."

Dieter Dekoninck, qui a établi un nouveau record de Belgique le matin en séries, abondait dans le même sens que son compère du Brabo. "C'était un peu moins bien ce soir, nous avons payé les séries de ce matin. Et quand on est en finale, tout doit être parfait. C'est dommage que nous ne soyons pas parvenus à conserver notre 6e place, mais dans quelques semaines je repenserai à ce moment avec beaucoup de fierté."

"Que nous, Belges, soyons ici c'est fantastique", a réagi Jasper Aerents. "Dans la chambre d'appel, les stars se succédaient. On s'est vraiment demandé: qu'est-ce qu'il se passe ici ? Je suis super heureux de cette finale. Nous avons montré ce dont nous étions capables."

"C'est très agréable de pouvoir nager devant un tel public", a déclaré Emmanuel Vanluchene à son tour. "Il y quatre ans, personne n'aurait osé imaginer un tel scénario. Nous étions tous fatigués et c'est normal car nous avons tous été très loin dans l'effort ce matin. Je pense que nous avons nagé à l'adrénaline."

17e médaille pour Phelps, la France en or

La France est, elle, devenue championne olympique du relais 4x100m nage libre pour la première fois en s'imposant en 3:09.93, tandis que Michael Phelps, 2e avec les Etats-Unis, a décroché sa 17e médaille olympique, la première en argent.

Amaury Leveaux, Fabien Gilot, Clément Lefert et Yannick Agnel ont devancé les Etats-Unis (2e en 3:10.38), prenant au passage leur revanche des JO 2008 à Pékin, et la Russie (3e en 3:11.41).

La France n'est que la quatrième nation à mettre son nom au palmarès olympique sur cette épreuve : les Américains avaient en effet remporté huit des dix médailles décernées aux JO dans cette épreuve avant Londres. L'Australie avait été sacrée en 2000 à Sydney et l'Afrique du Sud en 2004 à Athènes.

Les Etats-Unis ont perdu leur pari d'introduire Ryan Lochte comme dernier relayeur en finale. Ce dernier, sacré champion olympique du 400m 4 nages samedi, a été dépassé par le Français Yannick Agnel dans les derniers 50 m, alors que les Américains avaient fait la course en tête pendant 350 mètres. Agnel a couvert le dernier relais en 46 sec 47/100, soit une seconde plus vite que Lochte.

En s'adjugeant la première médaille d'argent olympique de sa carrière, Phelps a remporté la 17e médaille olympique de sa carrière (14 en or, 1 argent, 2 bronze), se rapprochant du record absolu de la gymnaste soviétique Larisa Latynina (18 médailles de 1956 à 1964). Il reste cinq épreuves au programme de ses derniers jeux Olympiques.

Sportfootmagazine.be, avec Belga

Après une course honorable, le relais composé de Dieter Dekoninck, Jasper Aerents, Emmanuel Vanluchene et Pieter Timmers a terminé 8e et dernier de la finale du 4x100m en 3:14.40, 51 centièmes plus lentement que le matin en séries (3:13.89). "Nous terminons 8e mais ce n'est pas grave. Nous avons démontré que la petite Belgique avait sa place aux côtés des grandes nations", a déclaré Pieter Timmers, satisfait après la finale. "Il fallait vraiment se battre pour atteindre la finale de cette course. Je ne sais pas si nous sommes bien conscients de la grande performance réalisée ici. Le 4x100m est vraiment très prisé, toutes les grandes nations veulent le remporter. Nous avons démontré notre valeur." Dieter Dekoninck, qui a établi un nouveau record de Belgique le matin en séries, abondait dans le même sens que son compère du Brabo. "C'était un peu moins bien ce soir, nous avons payé les séries de ce matin. Et quand on est en finale, tout doit être parfait. C'est dommage que nous ne soyons pas parvenus à conserver notre 6e place, mais dans quelques semaines je repenserai à ce moment avec beaucoup de fierté." "Que nous, Belges, soyons ici c'est fantastique", a réagi Jasper Aerents. "Dans la chambre d'appel, les stars se succédaient. On s'est vraiment demandé: qu'est-ce qu'il se passe ici ? Je suis super heureux de cette finale. Nous avons montré ce dont nous étions capables." "C'est très agréable de pouvoir nager devant un tel public", a déclaré Emmanuel Vanluchene à son tour. "Il y quatre ans, personne n'aurait osé imaginer un tel scénario. Nous étions tous fatigués et c'est normal car nous avons tous été très loin dans l'effort ce matin. Je pense que nous avons nagé à l'adrénaline." 17e médaille pour Phelps, la France en or La France est, elle, devenue championne olympique du relais 4x100m nage libre pour la première fois en s'imposant en 3:09.93, tandis que Michael Phelps, 2e avec les Etats-Unis, a décroché sa 17e médaille olympique, la première en argent. Amaury Leveaux, Fabien Gilot, Clément Lefert et Yannick Agnel ont devancé les Etats-Unis (2e en 3:10.38), prenant au passage leur revanche des JO 2008 à Pékin, et la Russie (3e en 3:11.41). La France n'est que la quatrième nation à mettre son nom au palmarès olympique sur cette épreuve : les Américains avaient en effet remporté huit des dix médailles décernées aux JO dans cette épreuve avant Londres. L'Australie avait été sacrée en 2000 à Sydney et l'Afrique du Sud en 2004 à Athènes. Les Etats-Unis ont perdu leur pari d'introduire Ryan Lochte comme dernier relayeur en finale. Ce dernier, sacré champion olympique du 400m 4 nages samedi, a été dépassé par le Français Yannick Agnel dans les derniers 50 m, alors que les Américains avaient fait la course en tête pendant 350 mètres. Agnel a couvert le dernier relais en 46 sec 47/100, soit une seconde plus vite que Lochte. En s'adjugeant la première médaille d'argent olympique de sa carrière, Phelps a remporté la 17e médaille olympique de sa carrière (14 en or, 1 argent, 2 bronze), se rapprochant du record absolu de la gymnaste soviétique Larisa Latynina (18 médailles de 1956 à 1964). Il reste cinq épreuves au programme de ses derniers jeux Olympiques. Sportfootmagazine.be, avec Belga