Les quatre paires, une représentant la Chine, une l'Indonésie et deux la Corée du Sud, étaient accusées d'avoir voulu perdre un match pour faciliter leur progression dans le tournoi et affronter des adversaires moins redoutables lors des quarts de finale ce mercredi.

Parmi elles figurent les N.1 mondiales les Chinoises Yu Yang et Wang Xiaoli qui grâce à leur défaite évitaient les N.2 mondiales, leurs compatriotes Tian Qing et Zhao Yunlei.

Sportfootmagazine.be, avec Belga

Les quatre paires, une représentant la Chine, une l'Indonésie et deux la Corée du Sud, étaient accusées d'avoir voulu perdre un match pour faciliter leur progression dans le tournoi et affronter des adversaires moins redoutables lors des quarts de finale ce mercredi. Parmi elles figurent les N.1 mondiales les Chinoises Yu Yang et Wang Xiaoli qui grâce à leur défaite évitaient les N.2 mondiales, leurs compatriotes Tian Qing et Zhao Yunlei. Sportfootmagazine.be, avec Belga