Même si elle part aux Jeux olympiques de Londres sans objectif formel, Charline Van Snick sait très bien qu'elle représente un gros espoir de médaille pour le sport belge. À 21 ans, elle participera à ses premières Olympiades. "Mon objectif, c'est de donner le meilleur de moi-même lors de chaque combat", déclare-t-elle. "Je ne pense pas nécessairement à une médaille. Mais j'ai la volonté de battre tout le monde."

Battre tout le monde ou presque, elle l'a déjà réussi aux championnats d'Europe de Moscou lors desquels elle a décroché la médaille d'argent. En tant que vice-championne d'Europe, elle aura une pancarte de favorite dans son dos.

En tout cas, elle se sent prête à quelques jours de l'ouverture des Jeux. "Je me sens en forme, mes sensations sont bonnes. J'ai suivi le même genre d'entraînement que pour les grandes compétitions internationales, comme les Championnats d'Europe par exemple. Je suis également partie en stage en Russie, en Espagne et en France pour me préparer tactiquement et techniquement", explique Charline Van Snick.

À Londres, on pourra compter sur elle pour lier l'utile à l'agréable. Si elle trouve le temps, elle sera supportrice des autres sportifs de la délégation belge, mais surtout de ses collègues judokas. "Je compte assister aux combats des autres judokas de la délégation belge. Je ne sais pas encore si j'aurai le temps pour voir d'autres sports. Entre les entraînements et la compétition, le timing est très serré." Le début des combats est programmé samedi 28 juillet.

Sportfootmagazine.be, avec Belga

Même si elle part aux Jeux olympiques de Londres sans objectif formel, Charline Van Snick sait très bien qu'elle représente un gros espoir de médaille pour le sport belge. À 21 ans, elle participera à ses premières Olympiades. "Mon objectif, c'est de donner le meilleur de moi-même lors de chaque combat", déclare-t-elle. "Je ne pense pas nécessairement à une médaille. Mais j'ai la volonté de battre tout le monde." Battre tout le monde ou presque, elle l'a déjà réussi aux championnats d'Europe de Moscou lors desquels elle a décroché la médaille d'argent. En tant que vice-championne d'Europe, elle aura une pancarte de favorite dans son dos. En tout cas, elle se sent prête à quelques jours de l'ouverture des Jeux. "Je me sens en forme, mes sensations sont bonnes. J'ai suivi le même genre d'entraînement que pour les grandes compétitions internationales, comme les Championnats d'Europe par exemple. Je suis également partie en stage en Russie, en Espagne et en France pour me préparer tactiquement et techniquement", explique Charline Van Snick. À Londres, on pourra compter sur elle pour lier l'utile à l'agréable. Si elle trouve le temps, elle sera supportrice des autres sportifs de la délégation belge, mais surtout de ses collègues judokas. "Je compte assister aux combats des autres judokas de la délégation belge. Je ne sais pas encore si j'aurai le temps pour voir d'autres sports. Entre les entraînements et la compétition, le timing est très serré." Le début des combats est programmé samedi 28 juillet. Sportfootmagazine.be, avec Belga