Malgré une défaite sans contestation possible, la Tunisie a tout de même mené 15-12 face aux superstars de la NBA. Jusqu'à ce que le coach Mike Krzyzewski, énervé, change ses joueurs. Ils ont passé un 14-0 aux Tunisiens pour plier le match en trois minutes et mettre sur pied l'habituel concours de dunks face à l'équipe la plus modeste du groupe A, sur le papier du moins.

Cette fois, le Team USA n'a pas oublié de passer la barre des cent points qui s'était refusée à eux de justesse face à la France (98-71) en ouverture. L'honneur de franchir le mur du son du basket est revenu à Kevin Love, sur un tir primé à cinq minutes de la fin, ce qui a permis au totem du Minnesota d'entrer dans le club des six joueurs ayant marqué plus de dix points.

Le spectacle continue jeudi face à une autre équipe africaine, le Nigeria, dont la plupart des joueurs ont été formés aux USA.

Sportfootmagazine.be, avec Belga

Malgré une défaite sans contestation possible, la Tunisie a tout de même mené 15-12 face aux superstars de la NBA. Jusqu'à ce que le coach Mike Krzyzewski, énervé, change ses joueurs. Ils ont passé un 14-0 aux Tunisiens pour plier le match en trois minutes et mettre sur pied l'habituel concours de dunks face à l'équipe la plus modeste du groupe A, sur le papier du moins. Cette fois, le Team USA n'a pas oublié de passer la barre des cent points qui s'était refusée à eux de justesse face à la France (98-71) en ouverture. L'honneur de franchir le mur du son du basket est revenu à Kevin Love, sur un tir primé à cinq minutes de la fin, ce qui a permis au totem du Minnesota d'entrer dans le club des six joueurs ayant marqué plus de dix points. Le spectacle continue jeudi face à une autre équipe africaine, le Nigeria, dont la plupart des joueurs ont été formés aux USA. Sportfootmagazine.be, avec Belga