Il y a encore au moins un Chinois dans chaque finale ou demi-finale de badminton aux JO de Londres. La Chine pourrait donc bien réaliser le Grand Chelem. Dans le tournoi messieurs, la finale pourrait être 100% chinoise. S'il se qualifie, Lin Dan (N.2), champion olympique en titre, pourrait être opposé à son compatriote Chen Long (N.3). Il y a aura minimum une médaille pour les Chinois.

Chez les femmes, il y aura au moins une Chinoise présente en finale. Avec trois représentantes sur quatre demi-finalistes, elles empocheront deux médailles à coup sûr. Elles pourraient également réaliser la passe de trois et les rafler toutes.

En Double, le mixte est d'ores et déjà tombé dans leur escarcelle (la finale de ce vendredi est 100% chinoise), tandis que chez les femmes, le duo Tian/Zhao a atteint la finale. C'est le double messieurs qui effraye le plus car sur quatre demi-finalistes, un seul duo provient de Chine.

Sportfootmagazine.be, avec Belga

Il y a encore au moins un Chinois dans chaque finale ou demi-finale de badminton aux JO de Londres. La Chine pourrait donc bien réaliser le Grand Chelem. Dans le tournoi messieurs, la finale pourrait être 100% chinoise. S'il se qualifie, Lin Dan (N.2), champion olympique en titre, pourrait être opposé à son compatriote Chen Long (N.3). Il y a aura minimum une médaille pour les Chinois. Chez les femmes, il y aura au moins une Chinoise présente en finale. Avec trois représentantes sur quatre demi-finalistes, elles empocheront deux médailles à coup sûr. Elles pourraient également réaliser la passe de trois et les rafler toutes. En Double, le mixte est d'ores et déjà tombé dans leur escarcelle (la finale de ce vendredi est 100% chinoise), tandis que chez les femmes, le duo Tian/Zhao a atteint la finale. C'est le double messieurs qui effraye le plus car sur quatre demi-finalistes, un seul duo provient de Chine. Sportfootmagazine.be, avec Belga