Mardi, la Wembley Arena a vécu des scènes confuses en Badminton. Service dans le filet, frappe à rallonge, rien de très normal quand on est aux JO. Quatre équipes de double sont pointées du doigt, une de Chine, une d'Indonésie et deux de Corée du sud, les paires pourraient être passibles de sanctions disciplinaires.

Sorties sous les huées du public, les joueuses ne pouvaient que se rendre compte que le jeu affiché était apparu comme suspect. On parle ici d'une possible tentative de manipulation du classement des groupes du premier tour. Deux doubles qui s'étaient déjà qualifiés ont manoeuvré pour jouer contre des adversaires plus faibles au tour suivant.

Les Experts Pékin

Le match entre les redoutables Chinoises Yu Yang et Wang Xiaoli et les Sud-Coréennes non classées Jung Kyung et Kim Ha Na a été l'objet d'un examen minutieux après la lourde défaite des Chinoises, pourtant archi-favorites. Le match n'a compris aucun échange de plus de quatre coups. En perdant, Yu et Wang évitent de rencontrer leurs compatriotes Tian Qing et Zhao Yunlei, deuxièmes de leur groupe.

En réaction à ce match, qui a déjà fait pas mal de bruit au village olympique, la délégation chinoise a décidé d'ouvrir une enquête. Rien de criminel, mais "le Comité Olympique chinois s'oppose à toute attitude qui nuirait à l'esprit olympique", a déclaré le porte-parole de la délégation olympique.

RVP (stg.), Sportfootmagazine.be, avec Belga