"Le stage de préparation à Nice s'est parfaitement déroulé. Quand on voit leurs chronos à l'entraînement, on sait que la forme est excellente. L'objectif reste de courir en 44.30. Je pense aussi que c'est faisable", a déclaré Jacques Borlée jeudi. Le record de Belgique appartient à Kevin en 44.56 secondes.

Le moment clé de ces Jeux se situera en demi-finales. "Là, ils doivent sortir 'une grande course' car tout sera très serré. Une fois en finale, tous les scénarios sont possibles. Cela dépendra aussi des conditions météo. Les chambres surchauffées du Village me gênent énormément. Ce sont des saunas", juge Jacques Borlée.

La victoire de Jonathan Borlée devant le Grenadien Kirani James, le champion du monde, et la 3e place de Kevin au meeting de la Diamond League de Monaco a apporté beaucoup de confiance à ses enfants. "N'oubliez pas que cela faisait deux ans que James n'avait plus perdu. Il reste l'homme de l'avenir. Mais je pense qu'il n'a pas apprécié cette défaite."

Le tenant du titre l'Américain LaShawn Merritt n'est selon l'entraîneur belge pas en forme. "Sa dernière course n'était pas super. Je ne sais pas ce qu'il y a mais sa préparation est perturbée. Je ne pense pas qu'il sera à son meilleur niveau."

"Simplement courir le plus vite possible" "Nous avons tout fait pour être en pleine forme physique", a déclaré Kevin. Le détenteur du record de Belgique se rend compte que la barre sera haute à Londres, pour les frères jumeaux de 24 ans. Une élimination en demi-finale constituerait une déception.

"Je ne tire pas grand-chose de la pression venant de l'extérieur", a expliqué Kevin, champion d'Europe en 2010. "Je me concentre juste sur ce que je dois faire. Bien entendu, Jo et moi voulons nous qualifier pour la finale, mais il y a beaucoup de prétendants. Ce ne sera pas facile. Il nous faudra simplement courir le plus vite possible."

Les frères Borlée sont à Londres depuis cinq jours. Ils ont entre-temps pu faire connaissance avec le stade olympique. "La première fois qu'on y entre, c'est impressionnant", a ajouté Kevin. "C'est une piste très rapide et les virages sont bien aménagés. Si je peux établir un nouveau record de Belgique ? Cela reste à voir. Cela dépendra également des conditions météorologiques. Difficile de prévoir, donc. Mais je sais bien qu'on va tout donner, tous les deux."

Sportfootmagazine.be, avec Belga

"Le stage de préparation à Nice s'est parfaitement déroulé. Quand on voit leurs chronos à l'entraînement, on sait que la forme est excellente. L'objectif reste de courir en 44.30. Je pense aussi que c'est faisable", a déclaré Jacques Borlée jeudi. Le record de Belgique appartient à Kevin en 44.56 secondes. Le moment clé de ces Jeux se situera en demi-finales. "Là, ils doivent sortir 'une grande course' car tout sera très serré. Une fois en finale, tous les scénarios sont possibles. Cela dépendra aussi des conditions météo. Les chambres surchauffées du Village me gênent énormément. Ce sont des saunas", juge Jacques Borlée. La victoire de Jonathan Borlée devant le Grenadien Kirani James, le champion du monde, et la 3e place de Kevin au meeting de la Diamond League de Monaco a apporté beaucoup de confiance à ses enfants. "N'oubliez pas que cela faisait deux ans que James n'avait plus perdu. Il reste l'homme de l'avenir. Mais je pense qu'il n'a pas apprécié cette défaite." Le tenant du titre l'Américain LaShawn Merritt n'est selon l'entraîneur belge pas en forme. "Sa dernière course n'était pas super. Je ne sais pas ce qu'il y a mais sa préparation est perturbée. Je ne pense pas qu'il sera à son meilleur niveau." "Simplement courir le plus vite possible" "Nous avons tout fait pour être en pleine forme physique", a déclaré Kevin. Le détenteur du record de Belgique se rend compte que la barre sera haute à Londres, pour les frères jumeaux de 24 ans. Une élimination en demi-finale constituerait une déception. "Je ne tire pas grand-chose de la pression venant de l'extérieur", a expliqué Kevin, champion d'Europe en 2010. "Je me concentre juste sur ce que je dois faire. Bien entendu, Jo et moi voulons nous qualifier pour la finale, mais il y a beaucoup de prétendants. Ce ne sera pas facile. Il nous faudra simplement courir le plus vite possible." Les frères Borlée sont à Londres depuis cinq jours. Ils ont entre-temps pu faire connaissance avec le stade olympique. "La première fois qu'on y entre, c'est impressionnant", a ajouté Kevin. "C'est une piste très rapide et les virages sont bien aménagés. Si je peux établir un nouveau record de Belgique ? Cela reste à voir. Cela dépendra également des conditions météorologiques. Difficile de prévoir, donc. Mais je sais bien qu'on va tout donner, tous les deux." Sportfootmagazine.be, avec Belga