À seulement 25 ans, Usain Bolt peut devenir le premier athlète à réaliser un double-double (vainqueur sur 100 et 200 mètres lors de deux Olympiades consécutives) dans l'histoire du sprint. Il serait aussi le premier coureur de vitesse à s'emparer de 4 médailles olympiques, Carl Lewis étant bloqué à 3.

Pour cela, 'l'Eclair' devra batailler ferme ce jeudi soir en finale du 200m. Même s'il affiche une forme dantesque, le Jamaïcain devra se méfier de la concurrence. Son principal opposant n'est autre que Yohan Blake, son compatriote et dauphin sur 100 mètres. Les prestations du jeune sprinteur ont impressionné. À tel point qu'on peut déjà annoncer que Christophe Lemaître et Wallace Spearmon se disputeront seulement la dernière marche du podium.

Mercredi, en demi-finales, Bolt est encore apparu très à l'aise, se payant le luxe de couper son effort au bout de 100 m, en début de ligne droite, pour terminer en 20 secondes 18. Le seul espoir, infime, pour ses adversaires serait que Bolt coince dans le rapport vitesse-résistance, une des clés du demi-tour de piste. Autre solution : un faux départ.

A part cela, rien ni personne ne semble en mesure d'empêcher le champion olympique en titre de devenir, dès ce jeudi soir, une légende.

Sportfootmagazine.be, avec Belga

À seulement 25 ans, Usain Bolt peut devenir le premier athlète à réaliser un double-double (vainqueur sur 100 et 200 mètres lors de deux Olympiades consécutives) dans l'histoire du sprint. Il serait aussi le premier coureur de vitesse à s'emparer de 4 médailles olympiques, Carl Lewis étant bloqué à 3. Pour cela, 'l'Eclair' devra batailler ferme ce jeudi soir en finale du 200m. Même s'il affiche une forme dantesque, le Jamaïcain devra se méfier de la concurrence. Son principal opposant n'est autre que Yohan Blake, son compatriote et dauphin sur 100 mètres. Les prestations du jeune sprinteur ont impressionné. À tel point qu'on peut déjà annoncer que Christophe Lemaître et Wallace Spearmon se disputeront seulement la dernière marche du podium. Mercredi, en demi-finales, Bolt est encore apparu très à l'aise, se payant le luxe de couper son effort au bout de 100 m, en début de ligne droite, pour terminer en 20 secondes 18. Le seul espoir, infime, pour ses adversaires serait que Bolt coince dans le rapport vitesse-résistance, une des clés du demi-tour de piste. Autre solution : un faux départ. A part cela, rien ni personne ne semble en mesure d'empêcher le champion olympique en titre de devenir, dès ce jeudi soir, une légende. Sportfootmagazine.be, avec Belga