Aleksandar Mitrovic ne transpire pas la forme ces derniers temps, mais il peut toujours compter sur le soutien de son compatriote et agent, Nenad Jestrovic: "Cela arrive à tout le monde d'être mauvais durant une rencontre", explique l'ex-serial buteur du Sporting dans la Dernière Heure. "Vous oubliez qu'il est toujours en phase d'apprentissage. Moi aussi, j'étais mauvais parfois. Le plus important, c'est de continuer à empiler les buts."

Chiffres à l'appui, Jestro explique que Mitro réalise un bon début de saison. "Mitrovic a marqué treize buts et il a donné sept assists. Il est donc impliqué sur vingt actions décisives. Je prends en compte ses trois buts avec le Partizan avant son transfert, l'équipe nationale et, bien sûr, Anderlecht. En Belgique, il en est à six buts et quatre assists. Qui peut en dire autant à 19 ans ?"

Quant à un éventuel manque de travail, Jestrovic balaie cet éventualité d'un revers de la main. "C'est un bosseur. Aussi bien en match qu'à l'entraînement. Mitrovic est un grand professionnel qui a envie d'apprendre et qui est conscient qu'il doit encore apprendre."

En Ligue des Champions, Jestrogoal espère que son poulain suivra son exemple. "Ce serait super qu'il parvienne à marquer mercredi contre le Benfica. Pour cela, c'est assez simple : il n'a qu'à imiter son manager (qui avait marqué l'un des trois buts anderlechtois contre le Benfica en 2004)."

Aleksandar Mitrovic ne transpire pas la forme ces derniers temps, mais il peut toujours compter sur le soutien de son compatriote et agent, Nenad Jestrovic: "Cela arrive à tout le monde d'être mauvais durant une rencontre", explique l'ex-serial buteur du Sporting dans la Dernière Heure. "Vous oubliez qu'il est toujours en phase d'apprentissage. Moi aussi, j'étais mauvais parfois. Le plus important, c'est de continuer à empiler les buts." Chiffres à l'appui, Jestro explique que Mitro réalise un bon début de saison. "Mitrovic a marqué treize buts et il a donné sept assists. Il est donc impliqué sur vingt actions décisives. Je prends en compte ses trois buts avec le Partizan avant son transfert, l'équipe nationale et, bien sûr, Anderlecht. En Belgique, il en est à six buts et quatre assists. Qui peut en dire autant à 19 ans ?" Quant à un éventuel manque de travail, Jestrovic balaie cet éventualité d'un revers de la main. "C'est un bosseur. Aussi bien en match qu'à l'entraînement. Mitrovic est un grand professionnel qui a envie d'apprendre et qui est conscient qu'il doit encore apprendre." En Ligue des Champions, Jestrogoal espère que son poulain suivra son exemple. "Ce serait super qu'il parvienne à marquer mercredi contre le Benfica. Pour cela, c'est assez simple : il n'a qu'à imiter son manager (qui avait marqué l'un des trois buts anderlechtois contre le Benfica en 2004)."