Si la météo le permet, Mons disputera ce mercredi soir sa demi-finale retour de Coupe de Belgique à Courtrai, mais ses chances de qualification sont minimes après la défaite (1-2) à domicile lors du match aller. Surtout quand on analyse les statistiques de Courtrai dans son stade.

En cas d'élimination, la saison des Dragons sera plus ou moins terminée. Car il n'est plus question de qualification pour les play-offs 1 après un mois de janvier catastrophique.

On raconte que l'ambiance dans le vestiaire s'est méchamment détériorée ces dernières semaines. Jérémy Perbet va-t-il quitter ce vestiaire en feu ? Le Français, meilleur buteur avec 18 goals, intéresse les Russes du Krylia Sovietov, un club de la région de Samara qui a fait une offre officielle.

Mais les 2 millions proposés sont insuffisants pour la direction montoise. Le directeur Alain Lommers dit : "Il y a des propositions qui ne se refusent pas mais celle-ci n'en est pas une." Même si Mons a acquis Perbet à Lokeren, l'été dernier, pour près de dix fois moins.

Perbet signale que, dans sa tête, il reste à Mons jusqu'à la fin du championnat. Le manager sportif Dimitri Mbuyu confirme. Les Russes ont jusqu'à la mi-mars pour transférer.

Pierre Danvoye, Sport/Foot Magazine

Si la météo le permet, Mons disputera ce mercredi soir sa demi-finale retour de Coupe de Belgique à Courtrai, mais ses chances de qualification sont minimes après la défaite (1-2) à domicile lors du match aller. Surtout quand on analyse les statistiques de Courtrai dans son stade. En cas d'élimination, la saison des Dragons sera plus ou moins terminée. Car il n'est plus question de qualification pour les play-offs 1 après un mois de janvier catastrophique. On raconte que l'ambiance dans le vestiaire s'est méchamment détériorée ces dernières semaines. Jérémy Perbet va-t-il quitter ce vestiaire en feu ? Le Français, meilleur buteur avec 18 goals, intéresse les Russes du Krylia Sovietov, un club de la région de Samara qui a fait une offre officielle. Mais les 2 millions proposés sont insuffisants pour la direction montoise. Le directeur Alain Lommers dit : "Il y a des propositions qui ne se refusent pas mais celle-ci n'en est pas une." Même si Mons a acquis Perbet à Lokeren, l'été dernier, pour près de dix fois moins. Perbet signale que, dans sa tête, il reste à Mons jusqu'à la fin du championnat. Le manager sportif Dimitri Mbuyu confirme. Les Russes ont jusqu'à la mi-mars pour transférer. Pierre Danvoye, Sport/Foot Magazine