Sept goals en cinq matches de championnat, quatre autres en qualifs de l'Europa League (deux contre l'Inter Turku et deux contre Porto)... Franky Vercauteren a bien fait de prier Genk de ne plus louer Jelle Vossen.

Les deux parties sont gagnantes dans l'affaire. "C'est fantastique de se retrouver en équipe nationale", admet le joueur. "Il y a une chance à saisir, mais aussi beaucoup à apprendre. Et puis c'est un honneur". "J'avais d'ailleurs déjà beaucoup apprécié mes deux sélections en Kirin Cup. Dès lundi j'ai ouvert tout grand les yeux. Une expérience comme celle-ci va inévitablement me faire progresser. Je pars du principe que je ne jouerai (sans doute) pas, et que je risque même de suivre la rencontre en tribune. Mais je ne serai en aucun cas déçu. Ma présence dans ce groupe prouve que je suis sur le bon chemin. Vercauteren me l'a d'ailleurs confirmé, en me recommandant de continuer comme celà. Je ne suis pas pour autant un rival de Lukaku. Lui c'est un joueur convoité par le Real Madrid. Ce n'est pas encore mon cas (il rit). Romelu, c'est le top-niveau..."

"Jelle Vossen a eu l'intelligence de faire un pas en arrière au Cercle de Bruges la saison passée", commente Georges Leekens."Il en recueille aujourd'hui les fruits. Il n'a certes pas encore suffisamment de coffre et d'expérience pour être titulaire dans un match comme celui de vendredi. Mais je le verrais bien entrer au jeu en cours de deuxième mi-temps et qui sait, nous offrir le goal de la victoire. Lukaku ne doit en effet pas se sentir obligé de marquer. Je lui ai explicitement enlevé cette pression. Je veux juste qu'il s'amuse, et ne perde pas ses moyens par crainte de mal faire..."

Sportmagazine.be, avec Belga

Sept goals en cinq matches de championnat, quatre autres en qualifs de l'Europa League (deux contre l'Inter Turku et deux contre Porto)... Franky Vercauteren a bien fait de prier Genk de ne plus louer Jelle Vossen. Les deux parties sont gagnantes dans l'affaire. "C'est fantastique de se retrouver en équipe nationale", admet le joueur. "Il y a une chance à saisir, mais aussi beaucoup à apprendre. Et puis c'est un honneur". "J'avais d'ailleurs déjà beaucoup apprécié mes deux sélections en Kirin Cup. Dès lundi j'ai ouvert tout grand les yeux. Une expérience comme celle-ci va inévitablement me faire progresser. Je pars du principe que je ne jouerai (sans doute) pas, et que je risque même de suivre la rencontre en tribune. Mais je ne serai en aucun cas déçu. Ma présence dans ce groupe prouve que je suis sur le bon chemin. Vercauteren me l'a d'ailleurs confirmé, en me recommandant de continuer comme celà. Je ne suis pas pour autant un rival de Lukaku. Lui c'est un joueur convoité par le Real Madrid. Ce n'est pas encore mon cas (il rit). Romelu, c'est le top-niveau..." "Jelle Vossen a eu l'intelligence de faire un pas en arrière au Cercle de Bruges la saison passée", commente Georges Leekens."Il en recueille aujourd'hui les fruits. Il n'a certes pas encore suffisamment de coffre et d'expérience pour être titulaire dans un match comme celui de vendredi. Mais je le verrais bien entrer au jeu en cours de deuxième mi-temps et qui sait, nous offrir le goal de la victoire. Lukaku ne doit en effet pas se sentir obligé de marquer. Je lui ai explicitement enlevé cette pression. Je veux juste qu'il s'amuse, et ne perde pas ses moyens par crainte de mal faire..." Sportmagazine.be, avec Belga