Qui sera le plus dangereux rival de Genk pour le titre? Anderlecht, le Club Bruges ou le Standard?
Jelle Vossen: Anderlecht reste au-dessus du lot et largement favori. C'est là qu'il y a le plus de qualités et ce ne sont pas quelques défaites qui m'ont fait changer d'avis. Le Standard, le Club et Gand ont plus ou moins les mêmes atouts que Genk, ce sera peut-être serré pour la deuxième place. Nous avons fait une démonstration à Gand, pris un point à Bruges en jouant une partie du match à dix et venons de battre le Standard: c'est bien mais ce n'est pas pour cela que je nous estime, sur le long terme, supérieurs à ces équipes.

Genk champion: 25, 50 ou 75% de chances?
25%. En début de saison, l'ambition était de se qualifier pour les play-offs 1. Il faut rester calme. Avec la division des points par deux à la fin de la phase classique, les écarts ne seront de toute façon pas énormes si nous sommes toujours en tête. La nouvelle formule du championnat risque de nous être défavorable, mais bon, elle a avantagé Genk la saison dernière puisqu'elle a permis à l'équipe d'être européenne à la fin d'une année difficile.

Qui est l'attaquant belge le plus doué? Romelu Lukaku, toi ou un autre?
Lukaku sans hésiter. Il a tout ce qu'un grand attaquant doit avoir: une carcasse énorme, une puissance folle, la vitesse, le jeu de tête. On l'a critiqué ces derniers temps mais mon opinion sur lui est toujours la même. Avoir montré déjà autant de choses à 17 ans, il faut le faire. Il est phénoménal. Ce n'est pas à moi de me mettre dans un trio pareil. En deuxième place, je choisirais Eden Hazard, surtout pour sa technique fantastique. Puis Jonathan Legear: il est magnifique quand il est en forme.

Tu prendrais quelle qualité chez Lukaku? Sa puissance, sa valeur sur le marché des transferts ou son statut de joueur d'Anderlecht?
Sa puissance. Je sais que c'est un élément que je dois travailler pour encore m'améliorer. En championnat de Belgique, ça passe encore. Mais dans les matches internationaux, il me manque quelque chose. Quand tu affrontes des défenseurs de l'équipe d'Allemagne, tu vois mieux où tu te situes. Et même aux entraînements des Diables, j'ai vu clair quand je me suis retrouvé en face d'armoires à glace comme Daniel Van Buyten ou Vincent Kompany.

Les chances que tu sois toujours à Genk en février? 30, 70 ou 100%?
90% (il rigole). Je pars du principe que je suis ici pour un bon moment. J'ai resigné pour cinq ans, je me sens bien dans ce club, j'ai la confiance de l'entraîneur, les supporters m'adorent. Je ne vois pas pourquoi je devrais m'encombrer la tête avec un transfert. Mais bon, si une équipe vient avec une offre phénoménale, je vois mal Genk refuser.

Les chances de qualification des Diables pour l'EURO? 25, 50 ou 75%?
50%. Nous avons montré qu'il ne nous manquait pas grand-chose par rapport aux équipes qui jouent la tête du groupe. Nous devrions avoir deux ou trois points de plus et les perspectives seraient alors déjà différentes. Maintenant, il est impératif d'aller gagner en Autriche et de battre l'Azerbaïdjan chez nous. Puis nous recevrons la Turquie et ce sera peut-être le moment charnière.

Les trois plus beaux buteurs de l'histoire du football?
D'abord Zlatan Ibrahimovic. Posséder une technique pareille quand on est aussi grand, c'est incroyable. Je pense régulièrement au fameux but qu'il avait mis avec l'Ajax en 2007, contre NAC Breda: il dribble la moitié de l'équipe et dépose le ballon au fond. Je dirais aussi Zinédine Zidane: tout en ayant un jeu simple, il savait tout faire et aussi marquer. Son goal en finale de la Ligue des Champions, avec le Real contre Leverkusen en 2002, est un modèle absolu: une fantastique volée du gauche, son mauvais pied. Tu peux essayer ça un millier de fois, tu auras peu de chances de réussir. Et David Beckham pour ses coups francs. Tout le monde savait où il allait les placer mais ils entraient quand même.

Pierre Danvoye

Qui sera le plus dangereux rival de Genk pour le titre? Anderlecht, le Club Bruges ou le Standard?Jelle Vossen: Anderlecht reste au-dessus du lot et largement favori. C'est là qu'il y a le plus de qualités et ce ne sont pas quelques défaites qui m'ont fait changer d'avis. Le Standard, le Club et Gand ont plus ou moins les mêmes atouts que Genk, ce sera peut-être serré pour la deuxième place. Nous avons fait une démonstration à Gand, pris un point à Bruges en jouant une partie du match à dix et venons de battre le Standard: c'est bien mais ce n'est pas pour cela que je nous estime, sur le long terme, supérieurs à ces équipes. Genk champion: 25, 50 ou 75% de chances? 25%. En début de saison, l'ambition était de se qualifier pour les play-offs 1. Il faut rester calme. Avec la division des points par deux à la fin de la phase classique, les écarts ne seront de toute façon pas énormes si nous sommes toujours en tête. La nouvelle formule du championnat risque de nous être défavorable, mais bon, elle a avantagé Genk la saison dernière puisqu'elle a permis à l'équipe d'être européenne à la fin d'une année difficile. Qui est l'attaquant belge le plus doué? Romelu Lukaku, toi ou un autre? Lukaku sans hésiter. Il a tout ce qu'un grand attaquant doit avoir: une carcasse énorme, une puissance folle, la vitesse, le jeu de tête. On l'a critiqué ces derniers temps mais mon opinion sur lui est toujours la même. Avoir montré déjà autant de choses à 17 ans, il faut le faire. Il est phénoménal. Ce n'est pas à moi de me mettre dans un trio pareil. En deuxième place, je choisirais Eden Hazard, surtout pour sa technique fantastique. Puis Jonathan Legear: il est magnifique quand il est en forme. Tu prendrais quelle qualité chez Lukaku? Sa puissance, sa valeur sur le marché des transferts ou son statut de joueur d'Anderlecht? Sa puissance. Je sais que c'est un élément que je dois travailler pour encore m'améliorer. En championnat de Belgique, ça passe encore. Mais dans les matches internationaux, il me manque quelque chose. Quand tu affrontes des défenseurs de l'équipe d'Allemagne, tu vois mieux où tu te situes. Et même aux entraînements des Diables, j'ai vu clair quand je me suis retrouvé en face d'armoires à glace comme Daniel Van Buyten ou Vincent Kompany. Les chances que tu sois toujours à Genk en février? 30, 70 ou 100%? 90% (il rigole). Je pars du principe que je suis ici pour un bon moment. J'ai resigné pour cinq ans, je me sens bien dans ce club, j'ai la confiance de l'entraîneur, les supporters m'adorent. Je ne vois pas pourquoi je devrais m'encombrer la tête avec un transfert. Mais bon, si une équipe vient avec une offre phénoménale, je vois mal Genk refuser. Les chances de qualification des Diables pour l'EURO? 25, 50 ou 75%? 50%. Nous avons montré qu'il ne nous manquait pas grand-chose par rapport aux équipes qui jouent la tête du groupe. Nous devrions avoir deux ou trois points de plus et les perspectives seraient alors déjà différentes. Maintenant, il est impératif d'aller gagner en Autriche et de battre l'Azerbaïdjan chez nous. Puis nous recevrons la Turquie et ce sera peut-être le moment charnière. Les trois plus beaux buteurs de l'histoire du football? D'abord Zlatan Ibrahimovic. Posséder une technique pareille quand on est aussi grand, c'est incroyable. Je pense régulièrement au fameux but qu'il avait mis avec l'Ajax en 2007, contre NAC Breda: il dribble la moitié de l'équipe et dépose le ballon au fond. Je dirais aussi Zinédine Zidane: tout en ayant un jeu simple, il savait tout faire et aussi marquer. Son goal en finale de la Ligue des Champions, avec le Real contre Leverkusen en 2002, est un modèle absolu: une fantastique volée du gauche, son mauvais pied. Tu peux essayer ça un millier de fois, tu auras peu de chances de réussir. Et David Beckham pour ses coups francs. Tout le monde savait où il allait les placer mais ils entraient quand même. Pierre Danvoye