La FIFA et certains hauts dignitaires du football européen s'interrogent sur le bien-fondé de ce fameux mercato d'hiver. Moi, je suis contre. Il faudrait se limiter à une seule période de transferts par an, à l'intersaison, et qui prendrait fin au moment où la compétition recommence. Il est illogique qu'on puisse encore transférer des joueurs le 31 août, alors que le championnat a recommencé au début de ce même mois. Les clubs n'ont plus l'occasion de compenser la perte due au départ in extremis de l'un ou l'autre élément. Et faire coïncider fin des transferts et début du championnat serait plus correct envers le public qui a le droit de savoir à quoi s'en tenir exactement au moment de payer son abonnement.

A voir aussi: "Je suis pour un changement pour blessure"A l'origine, la deuxième tranche des transferts avait été conçue pour permettre à des clubs déplorant bon nombre de blessés en cours de campagne, de rectifier le tir. Je suis d'avis qu'on devrait en revenir à ce principe lors de l'interruption hivernale mais en ne tolérant qu'une seule mutation par club.

La FIFA et certains hauts dignitaires du football européen s'interrogent sur le bien-fondé de ce fameux mercato d'hiver. Moi, je suis contre. Il faudrait se limiter à une seule période de transferts par an, à l'intersaison, et qui prendrait fin au moment où la compétition recommence. Il est illogique qu'on puisse encore transférer des joueurs le 31 août, alors que le championnat a recommencé au début de ce même mois. Les clubs n'ont plus l'occasion de compenser la perte due au départ in extremis de l'un ou l'autre élément. Et faire coïncider fin des transferts et début du championnat serait plus correct envers le public qui a le droit de savoir à quoi s'en tenir exactement au moment de payer son abonnement. A voir aussi: "Je suis pour un changement pour blessure"A l'origine, la deuxième tranche des transferts avait été conçue pour permettre à des clubs déplorant bon nombre de blessés en cours de campagne, de rectifier le tir. Je suis d'avis qu'on devrait en revenir à ce principe lors de l'interruption hivernale mais en ne tolérant qu'une seule mutation par club.