Jessica Loo : "Au bureau, ce sont en grande partie les résultats qui déterminent l'ambiance. Surtout dans mon rôle de responsable des réseaux sociaux. Je me vois mal poster des vidéos marrantes ou lancer des actions de sponsoring après une défaite par 4-0 ou pendant que le club lutte pour le maintien. Ici, tous les collaborateurs mettent beaucoup d'énergie dans le club et quand l'équipe ne tourne pas, ça joue sur leur moral. On en a eu un bel exemple la saison dernière : plus le championnat avançait, plus on sentait la tension monter. Avant le dernier match de la phase classique, contre Mouscron, j'étais littéralement rongée par le stress. Pendant le match, lorsque j'ai entendu que c'était 2-0 pour Malines, je me suis dit que c'était fichu mais mon copain m'a calmée."
...