"C'est la première fois de leur vie que Jonathan, Kevin et Dylan s'aligneront sur une même course en individuel. En tant que père, ce sera pour moi un grand moment de voir mes trois fils présents sur la même course au Mémorial Van Damme. Même si Dylan pointait le bout du nez en début de saison, je n'avais jamais imaginé les voir tous les trois aussi tôt au Mémorial Van Damme." L'entraîneur Borlée a ensuite vite repris le dessus sur le père Borlée. "Kevin et Jonathan sont encore très fatigués des Mondiaux. Franchement, sous sommes surpris de voir que certains athlètes sont capables de courir aussi rapidement aussi tôt après les Mondiaux. J'appelle d'ores et déjà le public à les encourager vivement vendredi. On compte sur lui pour essayer de courir vite", a poursuivi Jacques Borlée. "Nous avons deux avantages sur nos adversaires: le soutien du public et l'absence de déplacement. Se rendre à l'étranger est en effet toujours fatigant." Jacques Borlée attend une belle course de son cadet Dylan, pour son premier Mémorial. "Dylan est en forme, il termine fort la saison. On va lui mettre un peu de pression...", a conclu Borlée le sourire en coin. (Belga)

"C'est la première fois de leur vie que Jonathan, Kevin et Dylan s'aligneront sur une même course en individuel. En tant que père, ce sera pour moi un grand moment de voir mes trois fils présents sur la même course au Mémorial Van Damme. Même si Dylan pointait le bout du nez en début de saison, je n'avais jamais imaginé les voir tous les trois aussi tôt au Mémorial Van Damme." L'entraîneur Borlée a ensuite vite repris le dessus sur le père Borlée. "Kevin et Jonathan sont encore très fatigués des Mondiaux. Franchement, sous sommes surpris de voir que certains athlètes sont capables de courir aussi rapidement aussi tôt après les Mondiaux. J'appelle d'ores et déjà le public à les encourager vivement vendredi. On compte sur lui pour essayer de courir vite", a poursuivi Jacques Borlée. "Nous avons deux avantages sur nos adversaires: le soutien du public et l'absence de déplacement. Se rendre à l'étranger est en effet toujours fatigant." Jacques Borlée attend une belle course de son cadet Dylan, pour son premier Mémorial. "Dylan est en forme, il termine fort la saison. On va lui mettre un peu de pression...", a conclu Borlée le sourire en coin. (Belga)