"J'ai accepté le poste (NDLR de président de la Ligue Pro) pour répondre à une remarque de Roger Vanden Stock, qui me reprochait d'avoir un avis critique sur tout, mais de fuir mes responsabilités..."

"J'espère que mon successeur sera une personne indépendante, qui connaisse le monde du football, mais qui ne soit pas lié à un club."

"J'ai probablement commis certaines erreurs, mais je pense avoir réalisé de belles choses."

"Les critiques proviennent surtout d'une certaine partie de la Wallonie, et en particulier de Liège"

"Certains clubs auraient acheté la voix d'autres clubs ? Allons donc."

"Accorder une compensation d'un million d'euros d' "accompagnement", en cas de descente, c'est le strict minimum."

A propos du système de relégation calculé sur trois ans : "J'avoue que je n'en suis pas heureux. Mais c'était le seul moyen de sortir de l'impasse."

"Je suis conscient des problèmes que rencontrent les clubs de D2. Avec des rentrées minimales, c'est devenu quasiment invivable."

"Je suis à l'écoute des supporters"

"D'un point de vue financier, les play-offs génèrent cinq millions de rentrées supplémentaires, rien qu'en billets d'entrée."

"La fédération ne doit pas devenir une caisse d'épargne. Or, elle a tendance à trop thésauriser"

"Si un président suit davantage qu'il ne convainc, c'est un mauvais président."

"Si l'on repassait à 18 équipes, on s'exposerait à d'autres drames comme celui qui a frappé Mouscron."

Sportfootmagazine.be

"J'ai accepté le poste (NDLR de président de la Ligue Pro) pour répondre à une remarque de Roger Vanden Stock, qui me reprochait d'avoir un avis critique sur tout, mais de fuir mes responsabilités..." "J'espère que mon successeur sera une personne indépendante, qui connaisse le monde du football, mais qui ne soit pas lié à un club." "J'ai probablement commis certaines erreurs, mais je pense avoir réalisé de belles choses." "Les critiques proviennent surtout d'une certaine partie de la Wallonie, et en particulier de Liège" "Certains clubs auraient acheté la voix d'autres clubs ? Allons donc." "Accorder une compensation d'un million d'euros d' "accompagnement", en cas de descente, c'est le strict minimum." A propos du système de relégation calculé sur trois ans : "J'avoue que je n'en suis pas heureux. Mais c'était le seul moyen de sortir de l'impasse." "Je suis conscient des problèmes que rencontrent les clubs de D2. Avec des rentrées minimales, c'est devenu quasiment invivable." "Je suis à l'écoute des supporters" "D'un point de vue financier, les play-offs génèrent cinq millions de rentrées supplémentaires, rien qu'en billets d'entrée." "La fédération ne doit pas devenir une caisse d'épargne. Or, elle a tendance à trop thésauriser" "Si un président suit davantage qu'il ne convainc, c'est un mauvais président." "Si l'on repassait à 18 équipes, on s'exposerait à d'autres drames comme celui qui a frappé Mouscron." Sportfootmagazine.be