Mais que se passe-t-il au coeur du football carolo? Au Mambourg, Abbas Bayat a brutalement remplacé Jacky Mathijssen par un coach magyar, Laszlo Csabo, ex-T1 de Heart of Midlothian et de l'équipe nationale d'Ouganda, entre autres, qui avait été élu entraîneur de l'année en Ecosse et en Hongrie. En procédant de la sorte, le président carolo condamne son neveu (Mogi) qui fit des mains et des pieds pour que Mathijssen revienne chez les Zèbres. L'étoile de Mogi a pâli. Les Bayat sont-ils encore sur la même longueur d'onde?

Vu l'étroitesse de son effectif, Mathijssen (qui avait un contrat à période indéterminée) aurait songé, dit-on, à déposer son tablier à trois reprises avant de recevoir son C4. La cascade des coaches prouve que les Zèbres, plongés dans le fond du classement, n'ont pas de véritable politique sportive.

De plus en plus clairsemé, le public carolo pourrait manifester sa désapprobation lors de la visite du Lierse au Mambourg ce samedi.

Les Zèbres s'interrogent mais il en va de même pour les Dogues de l'Olympic (D3 B) où les joueurs perçoivent leurs salaires au compte-gouttes. Les retards seraient tellement importants que les joueurs songeraient à faire grève et à ne pas monter sur le terrain contre Liège ce dimanche. Le foot carolo est bien malade...

Pierre Bilic

Mais que se passe-t-il au coeur du football carolo? Au Mambourg, Abbas Bayat a brutalement remplacé Jacky Mathijssen par un coach magyar, Laszlo Csabo, ex-T1 de Heart of Midlothian et de l'équipe nationale d'Ouganda, entre autres, qui avait été élu entraîneur de l'année en Ecosse et en Hongrie. En procédant de la sorte, le président carolo condamne son neveu (Mogi) qui fit des mains et des pieds pour que Mathijssen revienne chez les Zèbres. L'étoile de Mogi a pâli. Les Bayat sont-ils encore sur la même longueur d'onde? Vu l'étroitesse de son effectif, Mathijssen (qui avait un contrat à période indéterminée) aurait songé, dit-on, à déposer son tablier à trois reprises avant de recevoir son C4. La cascade des coaches prouve que les Zèbres, plongés dans le fond du classement, n'ont pas de véritable politique sportive. De plus en plus clairsemé, le public carolo pourrait manifester sa désapprobation lors de la visite du Lierse au Mambourg ce samedi. Les Zèbres s'interrogent mais il en va de même pour les Dogues de l'Olympic (D3 B) où les joueurs perçoivent leurs salaires au compte-gouttes. Les retards seraient tellement importants que les joueurs songeraient à faire grève et à ne pas monter sur le terrain contre Liège ce dimanche. Le foot carolo est bien malade... Pierre Bilic