"L'objectif est atteint, il n'est pas dépassé, mais il est atteint", s'est réjoui Marc Coudron samedi qui avait fixé comme objectif une 11e place côté féminin et faire mieux qu'à Pékin (9e) pour les Red Lions. "Les filles étaient 25e au monde il y a 2-3 ans. Elles avaient déjà été battues par les Etats-Unis. Sans discussion, ici elle gagnent face aux Américaines. C'est très positif. En plus, c'est une équipe ambitieuse, qui a la rage, qui était triste de ne pas jouer pour la 9e place. Elles ont raté deux mi-temps en fait. Une contre le Japon et une contre la Corée du Sud."

En dominant l'Espagne (5-2), les hockeyeurs ont démontré qu'ils se rapprochaient eux du podium mondial. "On est au moins aussi fort que toutes les autres nations, hormis l'Allemagne, les Pays-Bas et l'Australie.", renchérissait le président de la fédération qui prédit un avenir radieux pour le hockey belge.

"Il nous manque encore cette précision offensive et défensive dans les derniers détails. Cette capacité de pouvoir terminer les actions qui se présentent. Et elles se sont présentées contre l'Allemagne et les Pays-Bas. Ces trois pays (avec l'Australie) sont encore un petit peu au-dessus. Mais nous ne sommes pas loin. Il faut corriger ces petits détails, mais ces joueurs ont la médaille en eux. Pour Rio, mais avant déjà peut-être, il y a des Coupes d'Europe, des Coupes du monde. On a des joueurs du top mondial, un encadrement et un staff du top mondial. Tout va arriver. Je ne dis pas "tout peut arriver", mais "tout va arriver". L'avenir nous appartient. On doit continuer à travailler dans la longueur avec toute la structure qui existe. Ceci n'est qu'une étape, le meilleur arrive. Le groupe, tant chez les filles que chez les garçons, est jeune. Et il y a une formidable relêve qui est derrière. Quelle autre motivation peut-on donner aux jeunes de 12, 13, 14 ans que de leur faire prendre conscience, oui, à Rio, ce sera peut-être moi ?"

Maxime Luycx: "on aurait signé des deux mains pour une 5e place"

Comme l'ensemble des Red Lions, Maxime Luycx était heureux d'avoir décroché la 5e place du tournoi olympique de hockey. "On aurait tous signé des deux mains pour terminer 5e en battant l'Espagne" (5-2), a souligné le milieu de terrain belge.

"On a vraiment bien joué en première mi-temps. L'objectif était de mettre la pression dès le début pour marquer le plus tôt possible. On savait qu'ils étaient très déçus d'être passés à côté d'une demi-finale. Ils ont perdu en plus deux joueurs importants sur blessure durant le tournoi. Il fallait commencer très fort. Notre groupe était très relevé. Il suffit de voir la finale (Pays-Bas/Allemagne samedi, ndlr). On savait que l'on risquait de commnencer par un 0/6 face à l'Allemagne (1-2) et les Pays-Bas (1-3), mais avec un peu de chance on peut faire un 3/6. Je ne sais pas où cela nous aurait amené. Mais cela démontre en tous les cas que les Red Lions font un travail extraordinaire depuis quelques années. On est toujours en pleine progression. Il y a de très bons jeunes derrière. Tout ça c'est très positif pour l'avenir. Déjà pour l'Euro, au Braxgata, je suis persuadé que l'on peut jouer une place sur le podium."

La Belgique organise en effet pour la première fois les championnats d'Europe seniors, messieurs et dames, en août 2013.

Tom Boon: "On est tout près du top 4"

"On réussit un grand tournoi, on finit sur une note positive, c'est ça qu'il faut retenir", a estimé Tom Boon. L'attaquant belge, blessé à la main (fracture du métacarpe), avait failli manquer les JO un mois plus tôt, il finit meilleur buteur belge avec 5 réalisations.

"On a prouvé au monde du hockey que l'on était tout près du top 4. Après les deux premières défaites contre l'Allemagne et les Pays-Bas (ndlr, tous les deux en finale samedi), on s'est bien ressaisi pour arracher cette 5e place. Il nous manque encore cette capacité à tuer un match quand les autres font une erreur. Ce que l'on n'a pas fait contre les Allemands, les Hollandais ou la Nouvelle-Zélande. Maintenant, quand on voit que l'Espagne échoue de peu pour une place en demi et qu'on l'écrase 5-2, je pense parfois qu'on aurait mieux fait d'être dans l'autre groupe. On était dans la poule de la mort avec l'Allemagne et les Pays-Bas. Pour passer, il fallait faire des matches extraordinaires, même si c'était mieux de les prendre tôt car ce sont des équipes qui progressent au cours du tournoi. On a un groupe jeune. Si on garde cette fraîcheur et cette homogénéité, on part à Rio pour une médaille", a dit Tom Boon.

Avec Belga.

"L'objectif est atteint, il n'est pas dépassé, mais il est atteint", s'est réjoui Marc Coudron samedi qui avait fixé comme objectif une 11e place côté féminin et faire mieux qu'à Pékin (9e) pour les Red Lions. "Les filles étaient 25e au monde il y a 2-3 ans. Elles avaient déjà été battues par les Etats-Unis. Sans discussion, ici elle gagnent face aux Américaines. C'est très positif. En plus, c'est une équipe ambitieuse, qui a la rage, qui était triste de ne pas jouer pour la 9e place. Elles ont raté deux mi-temps en fait. Une contre le Japon et une contre la Corée du Sud." En dominant l'Espagne (5-2), les hockeyeurs ont démontré qu'ils se rapprochaient eux du podium mondial. "On est au moins aussi fort que toutes les autres nations, hormis l'Allemagne, les Pays-Bas et l'Australie.", renchérissait le président de la fédération qui prédit un avenir radieux pour le hockey belge. "Il nous manque encore cette précision offensive et défensive dans les derniers détails. Cette capacité de pouvoir terminer les actions qui se présentent. Et elles se sont présentées contre l'Allemagne et les Pays-Bas. Ces trois pays (avec l'Australie) sont encore un petit peu au-dessus. Mais nous ne sommes pas loin. Il faut corriger ces petits détails, mais ces joueurs ont la médaille en eux. Pour Rio, mais avant déjà peut-être, il y a des Coupes d'Europe, des Coupes du monde. On a des joueurs du top mondial, un encadrement et un staff du top mondial. Tout va arriver. Je ne dis pas "tout peut arriver", mais "tout va arriver". L'avenir nous appartient. On doit continuer à travailler dans la longueur avec toute la structure qui existe. Ceci n'est qu'une étape, le meilleur arrive. Le groupe, tant chez les filles que chez les garçons, est jeune. Et il y a une formidable relêve qui est derrière. Quelle autre motivation peut-on donner aux jeunes de 12, 13, 14 ans que de leur faire prendre conscience, oui, à Rio, ce sera peut-être moi ?" Maxime Luycx: "on aurait signé des deux mains pour une 5e place"Comme l'ensemble des Red Lions, Maxime Luycx était heureux d'avoir décroché la 5e place du tournoi olympique de hockey. "On aurait tous signé des deux mains pour terminer 5e en battant l'Espagne" (5-2), a souligné le milieu de terrain belge. "On a vraiment bien joué en première mi-temps. L'objectif était de mettre la pression dès le début pour marquer le plus tôt possible. On savait qu'ils étaient très déçus d'être passés à côté d'une demi-finale. Ils ont perdu en plus deux joueurs importants sur blessure durant le tournoi. Il fallait commencer très fort. Notre groupe était très relevé. Il suffit de voir la finale (Pays-Bas/Allemagne samedi, ndlr). On savait que l'on risquait de commnencer par un 0/6 face à l'Allemagne (1-2) et les Pays-Bas (1-3), mais avec un peu de chance on peut faire un 3/6. Je ne sais pas où cela nous aurait amené. Mais cela démontre en tous les cas que les Red Lions font un travail extraordinaire depuis quelques années. On est toujours en pleine progression. Il y a de très bons jeunes derrière. Tout ça c'est très positif pour l'avenir. Déjà pour l'Euro, au Braxgata, je suis persuadé que l'on peut jouer une place sur le podium." La Belgique organise en effet pour la première fois les championnats d'Europe seniors, messieurs et dames, en août 2013. Tom Boon: "On est tout près du top 4""On réussit un grand tournoi, on finit sur une note positive, c'est ça qu'il faut retenir", a estimé Tom Boon. L'attaquant belge, blessé à la main (fracture du métacarpe), avait failli manquer les JO un mois plus tôt, il finit meilleur buteur belge avec 5 réalisations. "On a prouvé au monde du hockey que l'on était tout près du top 4. Après les deux premières défaites contre l'Allemagne et les Pays-Bas (ndlr, tous les deux en finale samedi), on s'est bien ressaisi pour arracher cette 5e place. Il nous manque encore cette capacité à tuer un match quand les autres font une erreur. Ce que l'on n'a pas fait contre les Allemands, les Hollandais ou la Nouvelle-Zélande. Maintenant, quand on voit que l'Espagne échoue de peu pour une place en demi et qu'on l'écrase 5-2, je pense parfois qu'on aurait mieux fait d'être dans l'autre groupe. On était dans la poule de la mort avec l'Allemagne et les Pays-Bas. Pour passer, il fallait faire des matches extraordinaires, même si c'était mieux de les prendre tôt car ce sont des équipes qui progressent au cours du tournoi. On a un groupe jeune. Si on garde cette fraîcheur et cette homogénéité, on part à Rio pour une médaille", a dit Tom Boon. Avec Belga.