L'équipe belge messieurs de hockey s'est imposée 7-1 (mi-temps : 3-0) face à une modeste Russie dans le cadre de la 2e journée du championnat d'Europe (Groupe A), ce lundi à Mönchengladbach, en Allemagne. Cette compétition offre les premiers tickets européens pour les Jeux Olympiques de Londres en 2012.

Connaissant le résultat du match Allemagne-Espagne joué avant le leur (3-1 soit le même score que lors de leur duel contre les Allemands), les Red Lions n'avaient qu'un objectif en entamant la partie : faire mieux que le 5-0 infligé par les Espagnols aux Russes. Contrat rempli pour les hockeyeurs belges ! Par conséquent, un nul contre l'Espagne dans le dernier match de poule, mercredi à 20h00, les qualifierait pour les demi-finales avec une différence de buts plus avantageuse.

Non sans importance, sachant qu'un ticket pour le dernier carré est pratiquement synonyme de qualification pour les Jeux Olympiques de Londres (si l'Angleterre se hisse de son côté aussi en demis).

Les Red Lions rois des pc L'entame de match des hommes de Colin Batch était idéale. Jérôme Dekeyser faisait d'abord mouche sur pc en allumant la lucarne (4e), avant que Simon Gougnard ne trompe Rogov d'un revers impossible depuis la ligne de fond (13e). Tom Boon respectait ensuite le tableau de marche en transformant le 3e pc belge entre les jambes du gardien russe avant le repos (25e).

Après la reprise, les attaquants belges s'appliquèrent à chercher les "penalty corner". Avec succès, permettant à Dekeyser d'améliorer encore à deux reprises ses statistiques sur cette phase : à la 38e et 44e, à chaque fois à plat dans le coin droit. Avec 25 minutes encore à jouer, la mission semblait presque atteinte, mais c'était sans compter sur l'orgueil russe et Zhirkov qui venait quelque peu contrecarrer la machine belge (5-1, 53e).

Cédric Charlier, bien placé pour reprendre un centre de Jérôme Truyens, redonnait toutefois l'avantage par rapport à l'Espagne (57e), puis doublait son actif en fin de match (64e) d'un tir de près.

Dans ce groupe A, où l'Allemagne avec ses deux succès est quasi sûr de jouer les demi-finales, Belgique et Espagne comptent chacune une victoire et une défaite. Leur duel de mercredi sera donc décisif pour la qualification pour les demi-finales, que disputeront les deux premiers du groupe.

En cas de défaite face à l'Espagne, les Red Lions disputeront la poule pour les places 5 à 8.

Sportfootmagazine.be, avec Belga

L'équipe belge messieurs de hockey s'est imposée 7-1 (mi-temps : 3-0) face à une modeste Russie dans le cadre de la 2e journée du championnat d'Europe (Groupe A), ce lundi à Mönchengladbach, en Allemagne. Cette compétition offre les premiers tickets européens pour les Jeux Olympiques de Londres en 2012. Connaissant le résultat du match Allemagne-Espagne joué avant le leur (3-1 soit le même score que lors de leur duel contre les Allemands), les Red Lions n'avaient qu'un objectif en entamant la partie : faire mieux que le 5-0 infligé par les Espagnols aux Russes. Contrat rempli pour les hockeyeurs belges ! Par conséquent, un nul contre l'Espagne dans le dernier match de poule, mercredi à 20h00, les qualifierait pour les demi-finales avec une différence de buts plus avantageuse. Non sans importance, sachant qu'un ticket pour le dernier carré est pratiquement synonyme de qualification pour les Jeux Olympiques de Londres (si l'Angleterre se hisse de son côté aussi en demis). Les Red Lions rois des pc L'entame de match des hommes de Colin Batch était idéale. Jérôme Dekeyser faisait d'abord mouche sur pc en allumant la lucarne (4e), avant que Simon Gougnard ne trompe Rogov d'un revers impossible depuis la ligne de fond (13e). Tom Boon respectait ensuite le tableau de marche en transformant le 3e pc belge entre les jambes du gardien russe avant le repos (25e). Après la reprise, les attaquants belges s'appliquèrent à chercher les "penalty corner". Avec succès, permettant à Dekeyser d'améliorer encore à deux reprises ses statistiques sur cette phase : à la 38e et 44e, à chaque fois à plat dans le coin droit. Avec 25 minutes encore à jouer, la mission semblait presque atteinte, mais c'était sans compter sur l'orgueil russe et Zhirkov qui venait quelque peu contrecarrer la machine belge (5-1, 53e). Cédric Charlier, bien placé pour reprendre un centre de Jérôme Truyens, redonnait toutefois l'avantage par rapport à l'Espagne (57e), puis doublait son actif en fin de match (64e) d'un tir de près. Dans ce groupe A, où l'Allemagne avec ses deux succès est quasi sûr de jouer les demi-finales, Belgique et Espagne comptent chacune une victoire et une défaite. Leur duel de mercredi sera donc décisif pour la qualification pour les demi-finales, que disputeront les deux premiers du groupe. En cas de défaite face à l'Espagne, les Red Lions disputeront la poule pour les places 5 à 8. Sportfootmagazine.be, avec Belga