Après que Stade 2 se soit intéressé au cas Hazard chez les Diables, bon nombre de médias français ont embrayé le pas. Le 10 Sport a notamment été à la pêche aux témoignages concernant notre international. Le 3 février dernier, Michel Bastos, international brésilien de Lyon, pointait notamment son manque d'envie: " C'est le joueur le plus talentueux avec qui j'ai joué. Le souci, c'est qu'à l'entraînement, il était tout le temps fatigué. Il n'avait pas trop envie, il était ailleurs, on ne le voyait pas beaucoup (rires). On m'a dit qu'il avait changé. C'est ce que je lui avais conseillé à l'époque car il avait des soucis avec d'autres joueurs... Il était peut-être trop jeune mais justement, il aurait dû bosser deux fois plus que les autres". Florent Balmont, partenaire en club: "Ce n'est pas un gros bosseur. Il le reconnaît lui-même. Mais tant qu'il est bon sur le terrain, c'est le top. D'ailleurs, même si c'est un jeune qui doit encore apprendre, il a fait beaucoup de progrès de ce côté. Il sait néanmoins qu'il ne doit pas se relâcher. Je ne sais pas si c'est la cause de son faible temps de jeu avec la Belgique car il possède tout de même de grosses qualités. Peut-être simplement que le sélectionneur ne veut pas le griller."

Thomas Bricmont

Après que Stade 2 se soit intéressé au cas Hazard chez les Diables, bon nombre de médias français ont embrayé le pas. Le 10 Sport a notamment été à la pêche aux témoignages concernant notre international. Le 3 février dernier, Michel Bastos, international brésilien de Lyon, pointait notamment son manque d'envie: " C'est le joueur le plus talentueux avec qui j'ai joué. Le souci, c'est qu'à l'entraînement, il était tout le temps fatigué. Il n'avait pas trop envie, il était ailleurs, on ne le voyait pas beaucoup (rires). On m'a dit qu'il avait changé. C'est ce que je lui avais conseillé à l'époque car il avait des soucis avec d'autres joueurs... Il était peut-être trop jeune mais justement, il aurait dû bosser deux fois plus que les autres". Florent Balmont, partenaire en club: "Ce n'est pas un gros bosseur. Il le reconnaît lui-même. Mais tant qu'il est bon sur le terrain, c'est le top. D'ailleurs, même si c'est un jeune qui doit encore apprendre, il a fait beaucoup de progrès de ce côté. Il sait néanmoins qu'il ne doit pas se relâcher. Je ne sais pas si c'est la cause de son faible temps de jeu avec la Belgique car il possède tout de même de grosses qualités. Peut-être simplement que le sélectionneur ne veut pas le griller." Thomas Bricmont