Pour la deuxième fois d'affilée, Lille a dû avoir recours aux tirs au but pour se qualifier en Coupe de France. Ce fut déjà le cas en huitième de finale contre Nantes, ce fut encore le cas hier soir contre Lorient, la bête noire des Nordistes (qui les avait battus à deux reprises la saison dernière et les avait privés de Ligue des Champions). Eden Hazard n'a pas fui ses responsabilités : c'est lui qui a tiré en cinquième position, le penalty décisif. Sa mésaventure, survenue lors d'un tournoi de jeunes au Standard lorsqu'il avait loupé le penalty décisif, semble définitivement oubliée. Hier soir, il n'a pas tenté une Panenka, mais a marqué un temps d'arrêt avant de tromper le gardien.
Lille est donc en demi-finale de la Coupe de France, et connaîtra son adversaire dimanche (il reste le PSG, Nice et Angers).
Mais les gros matches s'accumulent pour le LOSC, qui doit se rendre à Marseille dimanche. Et comme le préposé au calendrier a bien fait les choses, il recevra Rennes (avec qui il est actuellement à égalité en tête du classement) lors de la toute dernière journée. Si les positions restent ce qu'elles sont, cela promet.

Daniel Devos, Sport/Foot Magazine

Pour la deuxième fois d'affilée, Lille a dû avoir recours aux tirs au but pour se qualifier en Coupe de France. Ce fut déjà le cas en huitième de finale contre Nantes, ce fut encore le cas hier soir contre Lorient, la bête noire des Nordistes (qui les avait battus à deux reprises la saison dernière et les avait privés de Ligue des Champions). Eden Hazard n'a pas fui ses responsabilités : c'est lui qui a tiré en cinquième position, le penalty décisif. Sa mésaventure, survenue lors d'un tournoi de jeunes au Standard lorsqu'il avait loupé le penalty décisif, semble définitivement oubliée. Hier soir, il n'a pas tenté une Panenka, mais a marqué un temps d'arrêt avant de tromper le gardien. Lille est donc en demi-finale de la Coupe de France, et connaîtra son adversaire dimanche (il reste le PSG, Nice et Angers). Mais les gros matches s'accumulent pour le LOSC, qui doit se rendre à Marseille dimanche. Et comme le préposé au calendrier a bien fait les choses, il recevra Rennes (avec qui il est actuellement à égalité en tête du classement) lors de la toute dernière journée. Si les positions restent ce qu'elles sont, cela promet. Daniel Devos, Sport/Foot Magazine