Avec 2 points sur 9, et la perspective de deux déplacements à suivre (à Milan et à Moscou), Lille voit ses chances de terminer à l'une des deux premières places de son groupe se réduire de façon considérable.

"L'Inter s'est montré plus réaliste", estime Eden Hazard. "C'est là qu'on voit la différence entre une équipe expérimentée et rompue à la Ligue des Champions, et une équipe comme la nôtre, dont la plupart des joueurs découvrent cette épreuve et qui ont encore beaucoup à apprendre."

Le Lillois poursuit : "certains trouvent que nous avons abordé la rencontre de façon timorée. Ce n'est pas vraiment mon impression. Peut-être au début, lors du round d'observation, avons-nous témoigné d'un peu trop de respect. Mais après, on est bien entré dans la partie et on s'est montré supérieur en termes de possession de ballon. Il nous a manqué un peu de justesse dans la dernière passe et un peu de précision à la finition."

"Notre tâche s'est compliquée, c'est clair, mais nous n'avons pas perdu toutes nos chances", conclut Hazard. "A San Siro, nous bénéficierons sans doute de plus d'espaces. Si Trabzonspor est parvenu à gagner là-bas, pourquoi pas nous ?"

Daniel Devos, Sport/Foot Magazine

Avec 2 points sur 9, et la perspective de deux déplacements à suivre (à Milan et à Moscou), Lille voit ses chances de terminer à l'une des deux premières places de son groupe se réduire de façon considérable. "L'Inter s'est montré plus réaliste", estime Eden Hazard. "C'est là qu'on voit la différence entre une équipe expérimentée et rompue à la Ligue des Champions, et une équipe comme la nôtre, dont la plupart des joueurs découvrent cette épreuve et qui ont encore beaucoup à apprendre." Le Lillois poursuit : "certains trouvent que nous avons abordé la rencontre de façon timorée. Ce n'est pas vraiment mon impression. Peut-être au début, lors du round d'observation, avons-nous témoigné d'un peu trop de respect. Mais après, on est bien entré dans la partie et on s'est montré supérieur en termes de possession de ballon. Il nous a manqué un peu de justesse dans la dernière passe et un peu de précision à la finition." "Notre tâche s'est compliquée, c'est clair, mais nous n'avons pas perdu toutes nos chances", conclut Hazard. "A San Siro, nous bénéficierons sans doute de plus d'espaces. Si Trabzonspor est parvenu à gagner là-bas, pourquoi pas nous ?" Daniel Devos, Sport/Foot Magazine