Après le football, le hockey, le volley, le handball suscite un intérêt grandissant par son équipe nationale. Ils étaient 1800 spectateurs à Gand mercredi, venus des quatre coins du pays pour voir le savoir-faire de jeunes éléments talentueux dont plusieurs évoluent en France (D2) comme professionnels. L'esprit de groupe, la volonté de progresser et de bien faire séduit. Le public a poussé la Belgique à l'exploit. Et les efforts du "Club100", la nouvelle cellule privée et d'affaires qui gère aujourd'hui les Red Wolves ont été récompensés. Yérime Sylla, le coach français, était content du premier match face à Israël. "Nous méritons cette victoire sur l'ensemble de la partie. Un premier match est toujours compliqué et il le sera tout autant dimanche à la 'Liossion Indor Arena' d'Athènes. Nous devons prendre cette deuxième rencontre avec beaucoup de sérieux et d'application pour espérer nous imposer". Yérime Sylla devrait reconduire la même équipe. La pression sera dans le camp grec qui a perdu mercredi son match d'ouverture aux Pays-Bas (25-20) et qui n'a déjà plus droit à l'erreur pour espérer remporter la première place du groupe 4, la seule qualificative pour la phase finale du Mondial-2015 au Qatar. (Belga)

Après le football, le hockey, le volley, le handball suscite un intérêt grandissant par son équipe nationale. Ils étaient 1800 spectateurs à Gand mercredi, venus des quatre coins du pays pour voir le savoir-faire de jeunes éléments talentueux dont plusieurs évoluent en France (D2) comme professionnels. L'esprit de groupe, la volonté de progresser et de bien faire séduit. Le public a poussé la Belgique à l'exploit. Et les efforts du "Club100", la nouvelle cellule privée et d'affaires qui gère aujourd'hui les Red Wolves ont été récompensés. Yérime Sylla, le coach français, était content du premier match face à Israël. "Nous méritons cette victoire sur l'ensemble de la partie. Un premier match est toujours compliqué et il le sera tout autant dimanche à la 'Liossion Indor Arena' d'Athènes. Nous devons prendre cette deuxième rencontre avec beaucoup de sérieux et d'application pour espérer nous imposer". Yérime Sylla devrait reconduire la même équipe. La pression sera dans le camp grec qui a perdu mercredi son match d'ouverture aux Pays-Bas (25-20) et qui n'a déjà plus droit à l'erreur pour espérer remporter la première place du groupe 4, la seule qualificative pour la phase finale du Mondial-2015 au Qatar. (Belga)