Doublé réussi pour Fabian Cancellara. Après sa victoire en 2010, le Suisse a remis le couvert et a remporté de bien belle manière le GP de l'E3 2011. Impressionnant de puissance, le coureur de l'équipe Léopard-Trek a écrasé la concurrence samedi et a terminé l'épreuve en solitaire à Harelbeke.

Spartacus a mis la machine en marche à partir du sommet du Vieux Quaremont. Le champion du monde du contre-la-montre a remonté un à un tous les groupes de poursuivants intercalés derrière Sep Vanmarcke (Garmin-Cervélo), qui s'était isolé en tête de la course. A 16 kilomètres de l'arrivée, le Suisse a porté l'estocade finale, laissant sur place tous ses concurrents incapables de suivre son rythme. Augmentant régulièrement son avance, Cancellara s'est octroyé une avance suffisante de près d'une minute pour savourer son 2e succès de l'année après une étape de contre-la-montre à Tirreno-Adriatico.

Malgré plusieurs incidents techniques (deux crevaisons et un problème de dérailleur), Spartacus n'a pas caché ses cartes à une semaine du Tour des Flandres, démontrant qu'il sera le principal favori à sa succession dimanche prochain lors de "la plus belle" des courses flandriennes.

Derrière, le Belge Jurgen Roelandts (Omega Pharma-Lotto) s'est adjugé la deuxième place au sprint devant le Russe Vladimir Gusev (Team Katusha) et le jeune Belge Sep Vanmarcke, auteur d'une très belle course.

Sportfootmagazine.be avec Belga

Doublé réussi pour Fabian Cancellara. Après sa victoire en 2010, le Suisse a remis le couvert et a remporté de bien belle manière le GP de l'E3 2011. Impressionnant de puissance, le coureur de l'équipe Léopard-Trek a écrasé la concurrence samedi et a terminé l'épreuve en solitaire à Harelbeke. Spartacus a mis la machine en marche à partir du sommet du Vieux Quaremont. Le champion du monde du contre-la-montre a remonté un à un tous les groupes de poursuivants intercalés derrière Sep Vanmarcke (Garmin-Cervélo), qui s'était isolé en tête de la course. A 16 kilomètres de l'arrivée, le Suisse a porté l'estocade finale, laissant sur place tous ses concurrents incapables de suivre son rythme. Augmentant régulièrement son avance, Cancellara s'est octroyé une avance suffisante de près d'une minute pour savourer son 2e succès de l'année après une étape de contre-la-montre à Tirreno-Adriatico. Malgré plusieurs incidents techniques (deux crevaisons et un problème de dérailleur), Spartacus n'a pas caché ses cartes à une semaine du Tour des Flandres, démontrant qu'il sera le principal favori à sa succession dimanche prochain lors de "la plus belle" des courses flandriennes. Derrière, le Belge Jurgen Roelandts (Omega Pharma-Lotto) s'est adjugé la deuxième place au sprint devant le Russe Vladimir Gusev (Team Katusha) et le jeune Belge Sep Vanmarcke, auteur d'une très belle course. Sportfootmagazine.be avec Belga