Déjà le plus rapide lors des essais libres en matinée, Palmer a confirmé sa suprématie durant les qualifications en vue de la première course de GP2 Series à Monaco (vendredi, 11h15, 42 tours). Seul à descendre sous les 1:21 au tour, il a nettement émergé parmi les pilotes versés dans le Groupe A avec un chrono de 1:20.774. Il a devancé le Néo-Zélandais Mitch Evans (1:21.188) et le Vénézuélien Johnny Cecotto (1:21.361). Dans le Groupe B, la meilleure performance a été signée par l'Indonésien Ryo Haryanto (1:21.433) qui a gagné ainsi le droit de s'élancer en première ligne à côté du poleman. Derrière Haryanto, on trouvera sur la grille le Monégasque Stéphane Richelmi (1:21.440) et notre compatriote Stoffel Vandoorne (1:21.508). Toute la difficulté pour notre représentant sera franchir sans dommages le traditionnel goulot du premier virage après le départ puis d'éviter les accrochages, toujours nombreux sur ce tracé urbain. (Belga)

Déjà le plus rapide lors des essais libres en matinée, Palmer a confirmé sa suprématie durant les qualifications en vue de la première course de GP2 Series à Monaco (vendredi, 11h15, 42 tours). Seul à descendre sous les 1:21 au tour, il a nettement émergé parmi les pilotes versés dans le Groupe A avec un chrono de 1:20.774. Il a devancé le Néo-Zélandais Mitch Evans (1:21.188) et le Vénézuélien Johnny Cecotto (1:21.361). Dans le Groupe B, la meilleure performance a été signée par l'Indonésien Ryo Haryanto (1:21.433) qui a gagné ainsi le droit de s'élancer en première ligne à côté du poleman. Derrière Haryanto, on trouvera sur la grille le Monégasque Stéphane Richelmi (1:21.440) et notre compatriote Stoffel Vandoorne (1:21.508). Toute la difficulté pour notre représentant sera franchir sans dommages le traditionnel goulot du premier virage après le départ puis d'éviter les accrochages, toujours nombreux sur ce tracé urbain. (Belga)