Sous la pluie, Scott a battu l'Argentin Angel Cabrera au deuxième trou de play-offs pour s'adjuger son premier tournoi du Grand Chelem. Scott et Cabrera, vainqueur à Augusta en 2009, étaient à égalité à 279 coups (9 sous le par) après 72 trous. L'Australien Jason Day a pris la 3e place, à deux coups, et qu'un autre +Aussie+, Marc Leishman, a fini 4e, ex aequo avec Tiger Woods, à quatre coups. Depuis la création de l'épreuve en 1934, jamais un Australien n'avait gagné le Masters alors qu'un golfeur de ce pays avait terminé huit fois 2e ou 2e ex aequo, notamment Scott en 2011 ou encore le célèbre Greg Norman en 1986. "C'est incroyable d'être dans cette position (de vainqueur), a expliqué Scott. L'Australie est fière nation de sport mais nous n'avions encore jamais gagné ce tournoi. Aujourd'hui cela aurait pu être Jason (Day) ou Marc (Leishman). Il y a un peu de cette victoire qui revient à Greg Norman." (Belga)

Sous la pluie, Scott a battu l'Argentin Angel Cabrera au deuxième trou de play-offs pour s'adjuger son premier tournoi du Grand Chelem. Scott et Cabrera, vainqueur à Augusta en 2009, étaient à égalité à 279 coups (9 sous le par) après 72 trous. L'Australien Jason Day a pris la 3e place, à deux coups, et qu'un autre +Aussie+, Marc Leishman, a fini 4e, ex aequo avec Tiger Woods, à quatre coups. Depuis la création de l'épreuve en 1934, jamais un Australien n'avait gagné le Masters alors qu'un golfeur de ce pays avait terminé huit fois 2e ou 2e ex aequo, notamment Scott en 2011 ou encore le célèbre Greg Norman en 1986. "C'est incroyable d'être dans cette position (de vainqueur), a expliqué Scott. L'Australie est fière nation de sport mais nous n'avions encore jamais gagné ce tournoi. Aujourd'hui cela aurait pu être Jason (Day) ou Marc (Leishman). Il y a un peu de cette victoire qui revient à Greg Norman." (Belga)