L'Australien Michael Matthews (Orica-GreenEdge), 23 ans, a conservé son maillot rose de leader. Comme samedi, le peloton a contrôlé l'échappée matinale dans laquelle le porteur du maillot du meilleur grimpeur, le Néerlandais Maarten Tjallingii (Belkin), et un coureur de l'équipe Lotto-Belisol, Gert Dockx, s'étaient une nouvelle fois immiscés. Accompagnés des Italiens Yonder Godoy (Androni) et Giorgio Cecchinel (Neri Sottoli), ainsi que du Colombien Miguel Angel Rubiano (Colombia), les cinq fuyards, qui ont compté jusqu'à six minutes d'avance, ont été repris à 8 km de l'arrivée. Grâce aux points conquis en cours de route, le vétéran néerlandais, 36 ans, est certain de conserver son maillot azur jusque mercredi. Une fois la jonction effectuée, les équipiers de Kittel et de Viviani ont assuré le train lors d'un final parsemé de nombreux virages. Distancé d'une vingtaine de mètres à l'entrée de la dernière ligne droite, Kittel est néanmoins parvenu a remonté une dizaine d'adversaires pour cueillir son septième bouquet de la saison. Lundi, la journée sera consacrée au transfert vers l'Italie, où la course reprendra la route mardi avec la 4e étape disputée sur 121 km entre Giovinazzo et Bari. . (Belga)

L'Australien Michael Matthews (Orica-GreenEdge), 23 ans, a conservé son maillot rose de leader. Comme samedi, le peloton a contrôlé l'échappée matinale dans laquelle le porteur du maillot du meilleur grimpeur, le Néerlandais Maarten Tjallingii (Belkin), et un coureur de l'équipe Lotto-Belisol, Gert Dockx, s'étaient une nouvelle fois immiscés. Accompagnés des Italiens Yonder Godoy (Androni) et Giorgio Cecchinel (Neri Sottoli), ainsi que du Colombien Miguel Angel Rubiano (Colombia), les cinq fuyards, qui ont compté jusqu'à six minutes d'avance, ont été repris à 8 km de l'arrivée. Grâce aux points conquis en cours de route, le vétéran néerlandais, 36 ans, est certain de conserver son maillot azur jusque mercredi. Une fois la jonction effectuée, les équipiers de Kittel et de Viviani ont assuré le train lors d'un final parsemé de nombreux virages. Distancé d'une vingtaine de mètres à l'entrée de la dernière ligne droite, Kittel est néanmoins parvenu a remonté une dizaine d'adversaires pour cueillir son septième bouquet de la saison. Lundi, la journée sera consacrée au transfert vers l'Italie, où la course reprendra la route mardi avec la 4e étape disputée sur 121 km entre Giovinazzo et Bari. . (Belga)